Aïd el-Kébir : les autorités sanitaires appellent au sens des responsabilités

+ RECENTS

Abonnez-vous à notre chaine youtube

Algérie Demain, mardi 20 juillet, les algériens vont célébrer la fête du mouton, l’Aïd el-Kébir dans un contexte assez particulier. En effet, cette fête se déroulera dans un contexte assez particulier marqué par le déferlement de la troisième vague épidémiologique liée au covid-19. Depuis plusieurs semaines maintenant, la situation est vraiment inquiétante et les premières autorités ont mobilisé d’importants moyens pour limiter les dégâts.

De nombreuses wilayas du pays sont confrontées à une recrudescence des cas de contamination et à quelques heures de la fête de Tabaski, les autorités sanitaires sont alerte maximale.

En effet, il est fort probable que les algériens se laissent envahir par l’esprit de la fête et oublient le respect des mesures de gestes barrières. Cela pourrait aggraver la situation épidémiologique et engendrer une série de contamination qui sera difficilement supportable par les acteurs du monde de la santé.

Prudence, prudence lors de la célébration de l’Aïd el-Kébir

Les derniers chiffres de la pandémie ne sont pas du tout rassurants. En effet, lors de ces dernières 24 heures, le pays a comptabilisé 1100 nouveaux cas de contamination avec 12 décès. Le professeur Mohamed Bekkat-Berkani éminente personnalité du secteur de la santé a demandé aux algériens de faire beaucoup attention lors de la fête du mouton.

Pour le professeur, il faut que les mesures de gestes barrières soient respectées scrupuleusement au risque d’assister à une détérioration avancée de la situation sanitaire.. “La circulation du virus est 6 fois plus importante que pour le premier virus apparu dans notre pays. Nous sommes clairement en pleine troisième vague” a déclaré le professeur.

Celui-ci a déclaré que même si les mesures drastiques sont les bienvenues, il serait difficile de les appliquer à nouveau, car cela fait plus plus d’un an que le peuple subit cette situation. Pour le professeur Bekkat-Berkani, il faut absolument accélérer la campagne de vaccination pour atteindre le maximum de citoyens et prétendre à l’immunité collective. Ce n’est que comme ça que la maladie pourra être maîtrisée.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES PLUS LUS

NE MANQUEZ PAS !