Aide financière à la Tunisie et à la Palestine : l’Algérie surestiment-elle ses forces, les millions de dollars distribués auraient pu servir à financer des programmes sociaux

AlgérieCes derniers jours, l’Algérie a fait chauffer son chéquier au profit de ses pays amis que sont la Tunisie et la Palestine. Pourquoi l’Algérie s’est montrée aussi généreuse à l’égard de ces deux pays. On nous parle de solidarité entre nations amies qui traversent des moments assez compliqués.

En effet, la Tunisie et la Palestine sont confrontées à diverses crises d’ordre structurelle et conjoncturelle qui ont presque mis à genou l’État. L’Algérie qui entretient des liens de coopération très forts avec ces deux pays a pris la décision de voler à leur secours.

Tout d’abord les autorités algériennes ont pris la décision d’accorder un prêt de 100 millions de dollars à la Palestine. Plus tard, ça sera autour du voisin magrébin, la Tunisie de bénéficier de la générosité de l’État algérien. En effet, la Tunisie a bénéficié d’un prêt colossal de 400 millions de dollars de la part de l’Algérie.

Ces derniers jours, les autorités algériennes ont donc fait sortir des caisses du pays pas moins de 400 millions de dollars. Cette brusque générosité des dirigeants algériens a fait beaucoup parler au pays. En effet, l’opinion publique ne comprend pas qu’en cette période de récession économique et de crise économique aiguë, les autorités déboursent de telles sommes.

Lire aussi :
Equipe d'Algérie : Madjid Boughera affiche ses ambitions pour la demi finale contre le Qatar

Les algériens ne comprennent pas l’objectif du gouvernement

Même si c’est dans le cadre d’une coopération et qu’il s’agit de prêt, une grande partie de la population a fustigé ce geste financier. À bien y voir, on peut donner raison aux populations. En effet, les algériens tirent actuellement le diable par la queue, les ménages peinent à joindre les deux bouts à cause de l’inflation galopante.

L’horizon est obscur pour de nombreux jeunes confrontés à la dure réalité du chômage. Bref, les problèmes socio-économiques ne manquent pas en Algérie. Certes, le pays pourra sans doute bénéficier dans l’avenir des retombées et de diverses opportunités après son geste pour la Palestine et la Tunisie, mais dans l’immédiat il aurait été judicieux de mettre en priorité le peuple algérien.

En effet, le peuple est meurtri et souffre. Les 400 millions de dollars auraient pu servir à financer des programmes sociaux qui allaient améliorer le quotidien des algériens. Comme nous sommes dans une dynamique de coopération, quel bon ami pourrait venir en aide à l’Algérie pour résoudre ses difficultés ? La question reste posée.

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

1 COMMENTAIRE

  1. l’algérien est dans sa nature un grand vantard , capable de laisser sa propre femme et ses enfants mourir de faim , juste pour se montrer . On dit chez taisibe oue l’basla fi l’djibe. Il nous suffit d’un petit sourire et voilà on nous met le doigt entre les fesses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL