Air Algérie : cherté des billets et situation précaire, Aissa Bekkai dénonce

Algérie –La situation d’Air Algérie est difficile. C’est ce qu’a affirmé en tout cas le ministre des transports, Aissa Bekkai. Selon lui, il est nécessaire de revoir la gestion interne de la compagnie aérienne nationale.

Dans une intervention ce mardi 2 novembre 2021 sur la chaîne de télévision Echorouk TV, le ministre des Transport a indiqué que les prix de certains vols de la compagnie aérienne sont « exagérés et ne conviennent pas au pouvoir d’achat du citoyen ». Aissa Bekkai avance qu’il existe des propositions et des mesures à court, moyen et long terme pour améliorer les prestations d’Air Algérie.

Lire aussi :
Minurso: l’Algérie s'oppose à la résolution « partiale » adoptée par le Conseil de sécurité

Le ministre a souligné par ailleurs, la nécessité de reconsidérer les prix des vols intérieurs de la compagnie aérienne, rappelant la création prochaine d’une nouvelle société de maintenance dans le domaine aérien. « Nous avons accordé un premier agrément à 9 entreprises privées pour être actives dans le domaine du transport aérien », a- t-il laissé entendre. Concernant le transport maritime, le ministre a indiqué que son département ministériel a accordé un premier agrément à 7 entreprises privées pour être actives dans ce domaine.

Aissa Bekkai a indiqué qu’il existait une proposition visant à annuler le retrait du permis de conduire aux contrevenants et à le remplacer par des amendes financières. En outre, le ministre a annoncé la création de l’Autorité de contrôle du transport aérien avant la fin de l’année en cours. Il a également promis la création des points au niveau de la route pour surveiller la charge des camions.

Lire aussi :
Algérie : Tebboune libère 3000 prisonniers !

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL