Air Algérie publie les conditions d’entrée en Algérie

+ RECENTS

 

OBSERVALGERIE – La compagnie aérienne nationale Air Algérie a publié, aujourd’hui 29 juillet, une mise au point sur ses vols et les conditions d’entrée en Algérie. Cette précision fait suite à la mise en place de centres de dépistage du Covid-19 au niveau des aéroports qui accueillent les vols retour vers l’Algérie.

Conditions d’entrée en Algérie

Dans cette fiche de conditions, on trouve notamment un test PCR Covid-19 négatif daté d’au plus 36 h avant le départ, le test antigénique réalisé à l’arrivée du passager au niveau de l’aéroport en Algérie, une fiche de renseignements sanitaires, et – bien sûr – un billet d’avion confirmé sur le vol réservé.

Somme toute, la compagnie Air Algérie ne répond pas aux nombreuses questions que se pose la diaspora algérienne, dont plusieurs membres cherchent désespérément un vol de rapatriement vers leur pays.

L’Algérie assouplit les conditions d’entrée sur son territoire sur fond de catastrophe sanitaire

Pour rappel, l’Algérie avait pris la décision de supprimer l’obligation de confinement de 5 jours jadis imposée aux voyageurs à l’entrée du pays. Les spécialistes de la santé, membre du Comité scientifique pour la surveillance du coronavirus, ont d’ailleurs affirmé que l’ouverture des frontières et le maintien des vols n’allaient pas avoir d’incidence sur la propagation en Algérie du Covid-19 et de ses nombreux variants. Plusieurs observateurs y ont d’ailleurs vu une avancée vers l’augmentation des dessertes vers l’Algérie en général et des vols de rapatriements en particulier – actuellement desservis par Air Algérie, mais distillés au compte-gouttes par les pouvoirs publics.

Covid-19 : La société civile livrée à elle-même

Cet assouplissement des mesures d’entrée dans le pays survient au moment où l’Algérie fait face à une crise sanitaire sans précédent. La troisième vague de contaminations au coronavirus (spécifiquement à son variant Delta) fait des ravages dans le pays, laissant le peuple dans le désarroi. La société civile, livrée à elle même, face à l’effondrement des structures hospitalières, s’organise du mieux qu’elle peut. En Kabylie, comme ailleurs, le peuple trouve le moyen de se procurer les denrées, le matériel et l’espérance qui lui font tant défaut.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES PLUS LUS

NE MANQUEZ PAS !