« Nous n’avons aucune ambition ni vision hormis celle que les Libyens ont pour leur pays ». dixit Tebboune

+ RECENTS

Algérie-Ce mercredi 28 juillet 2021,  le Président Abdelmadjid Tebboune a réitéré la disposition de l’Algérie qui est d’apporter son aide à la Libye pour « résolution de certains problèmes soulevés. »

Dans une déclaration à la presse au terme de l’audience qu’il a accordée au Président du Conseil présidentiel libyen, Mohamed Younes El-Menfi, le chef de l’Etat a fait état de nombreuses décisions convenues lors de cette rencontre, des décisions qui pourraient, a-t-il dit, concourir à la résolution de certains problèmes auxquels se heurte la Libye.

Affirmant que l’Algérie « est à la disposition de la Libye », le président de la République a souligné : « Nous n’avons aucune ambition ni vision hormis celle que les Libyens ont pour leur pays ».

Et d’assurer que l’Algérie « attendra la décision que prendront les frères libyens concernant la situation dans leur pays », soutenant, à cet égard, « nous sommes d’accord avec eux ».

Le Président Tebboune a rappelé, par la même occasion, la position initiale de l’Algérie vis-à-vis de la situation dans ce pays voisin, affirmant que cette position est « acceptée actuellement au niveau international », selon le compte rendu de l’agence officielle.

Elle stipule, poursuit le chef de l’Etat, que la « solution définitive à la crise en Libye est la tenue d’élections conférant davantage de légitimité au Conseil national et au Président ».

Il a préconisé, dans ce sens, l’organisation d’une « double élection parlementaire et présidentielle en même temps », réaffirmant la disposition de l’Algérie à aider les Libyens « à faire entendre la voix de leur pays ».

Pour sa part, le président du Conseil présidentiel libyen a indiqué que cette rencontre a permis d’examiner notamment « la sécurité dans le Sud libyen, qui fait également partie de la sécurité commune des deux pays », ajoutant que le président Tebboune a « appelé à apporter un soutien absolu aux Libyens ».

La rencontre a permis aussi d’évoquer « des aspects techniques » liés à l’ouverture des postes frontaliers, a fait savoir le président du Conseil présidentiel libyen, mettant l’accent sur « l’importance de cette question pour les Libyens ».

Dans un autre sillage, M. El-Menfi a affirmé que son pays « souhaite voir l’Algérie, pays frère, apporter sa contribution dans la réconciliation nationale libyenne, un des points essentiels de l’accord politique, jusqu’à l’organisation des élections»

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES PLUS LUS

NE MANQUEZ PAS !