Algerie: Adel Sayad le journaliste et poète, est condamné à deux ans de prison ferme, pour une publication sur Facebook

Algérie Poursuivi pour des publications sur Facebook, la figure majeure de la scène poétique, Adel Sayad, vient d’être condamné par contumace, par le tribunal de Tébessa, à deux ans de prison ferme avec mandat d’arrêt et décision d’arrêt de son travail à la radio, où il a exercé durant 26 ans.

Au moment où l’on a assisté, ces derniers jours à plusieurs vagues de libération, de détenus d’opinion, Adel Sayad, journaliste radio au ”long cours” surnommé « l’enfant terrible de Tébessa » est visé précisément pour des publications sur les réseaux sociaux, jugés trop irrévérencieuses.

Selon une alerte du Comité national pour la libération des détenus (CNLD) sur sa page Facebook, ce dimanche, il a été inculpé pour “diffusion au public de fausses informations pouvant porter atteinte à la sécurité et l’ordre public“.

Lire aussi :  Terrorisme : voici la proposition du gouvernement Tebboune à l’UA

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL