Algérie : Amar Belani contre-attaque le Maroc

Algérie-Amar Belani, fait l’objet d’une virulente campagne de presse marocaine depuis le dimanche 5 septembre 2021, face aux critiques très acerbes contre sa personne, le diplomate algérien a décidé de monter au créneau. Suivez- à travers cet article sa contre-attaque.

Le Marco ne finira pas  d’étonner l’Algérie. En effet depuis la nomination du diplomate algérien Amar Belani en tant qu’envoyé spécial en charge du Sahara occidental  et des pays du Maghreb, la presse marocaine a décidé de monter au créneau avec des critiques très acerbes contre le diplomate. Ce dernier de son côté n’a pas manqué de répondre à ses détracteurs. “Il ne faut pas y prêter attention. Les officiels marocains, qui commanditent les articles en question, démontrent, en agissant de la sorte, qu’ils perdent en vérité leur sang-froid. Ils savent que la Cour de justice de l’Union européenne statuera, dans la matinée du 29 septembre, sur les deux accords scélérats conclus avec le Maroc (agriculture et pêche) et qu’elle se prononcera très certainement en faveur de leur annulation puisque le représentant légitime du peuple sahraoui, en l’occurrence le Front Polisario, n’a pas donné son consentement à la conclusion de ces accords.

Lire cet article  Conférence sur la stabilité de la Libye : Lamamra à Tripoli ce jeudi

Cette annulation, si elle devait se confirmer, ne manquerait pas de provoquer une grave crise diplomatique dans les relations entre le royaume du Maroc et l’Union européenne et cette hypothèse tétanise les officiels marocains. Il convient de souligner que grâce à ces deux accords illégitimes, le Maroc siphonne pas moins de 500 millions d’euros par an de ressources naturelles (agriculture et pêche) spoliées au peuple sahraoui dont les territoires sont sous le joug de l’armée d’occupation marocaine. Il convient de rappeler qu’en décembre 2016, la Cour de justice de l’Union européenne a jugé que l’accord d’association UE-Maroc ne s’appliquait pas au Sahara occidental car le territoire sahraoui dispose d’un statut séparé et distinct par rapport au Royaume du Maroc, et que le peuple sahraoui n’avait pas donné son consentement à l’application de cet accord à son territoire. » à déclaré Amar Belani.

Lire cet article  La hausse du prix de l'huile sera effective

Soulignons que, les médias qui critiquent le diplomate Algérien Amar Belani, sont très proches du palais royal Marocain.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS