Algérie : Aucune poursuites judiciaires contre les jeunes entrepreneurs en situation d’échec, selon Tebboune

Algérie –Le chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune a fait savoir ce samedi, lors de la conférence sur la relance industrielle, que les jeunes entrepreneurs ayant monté leurs micro-entreprises ne seront pas poursuivis en justice en cas d’échec.

“Il est inconcevable de poursuivre en justice un jeune chef  d’entreprise, pour  avoir commis une erreur”, a t-il asséné ajoutant qu’on ne peut parler de vol dans ce cas de figure.  Le Président de la République  a promis  qu’il “protégera personnellement ces jeunes patrons d’entreprises”.

Mieux, Tebboune assure à ce titre, que les portes restent ouvertes à toutes les compétences nationales et internationales. Il invite ainsi à tous les jeunes  d’investir  dans la création de nouvelles  entreprises. Promettant au passage qu’une nouvelle page va s’ouvrir entre l’investisseur et l’administration dans un cadre d’une relation de confiance. Le gouvernement s’engage pour le développement industriel durable. Et soutient tous les jeunes pour reconstruire une industrie forte en Algérie.

Lire aussi :
Variant Omicron : Voici la réaction du comité scientifique à propos de la fermeture des frontières algériennes

L’Agence nationale du foncier opérationnelle en 2022

Le président de la république a, par ailleurs, affirmé, que l’Agence nationale du foncier industriel (ANFI) sera opérationnelle l’année prochaine. Il annonce en outre que l’ANFI procédera à l’achat des assiettes foncières destinées à l’investissement. Relevant des zones industrielles, a t-il détaillé. Ajoutant que les zones d’activité resteront sous la tutelle de l’administration locale.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL