Algérie : de nombreux chemins fermés et d’autres impraticables

Algérie – Les pluies diluviennes enregistrées dans notre pays ces derniers temps ont occasionné de véritables dommages. les axes routiers non pas été épargnés. Plus de détails à travers l’édition de cet après midi.

 Les pluies torrentielles enregistrées durant ces dernières 24 heures sur le centre du pays ont perturber la circulation dans la wilaya de Tizi Ouzou où de nombreux axes routiers ont été bloqués et d’autres devenus pratiquement impraticables. En effet, après une nuit de pluie diluvienne, la RN12, dependant Tizi Ouzou à Alger, a été inondée en de nombreux endroits. À Tadmaït et à Draâ Ben-Khedda, précisément au lieudit Bouaïd, elle a même été bloquée à la suite d’une montée rapide du niveau de l’eau sur la chaussée.Ce qui a créé un énorme embouteillage durant toute la matinée. Outre la montée des eaux, des nids-de-poule et des crevasses de plus de 40 cm de profondeur ont rendu la conduite très dangereuse, avec de grands risques d’accident, ont déploré plusieurs automobilistes. La ville de Draâ Ben-Khedda a été quasiment submergée par les eaux. Dans cette ville, distante de 11 km du chef-lieu de wilaya, de nombreuses artères ont été complètement fermées par la montée des eaux.C’est le cas de la voie menant vers le siège de la daïra et de celle menant vers l’hôpital spécialisé en cardiologie qui a été totalement fermé par une mare d’eau qui s’est formé dans les deux sens de la voie. La ville de Draâ Ben-Khedda a été la plus touchée par ces inondations, menaçant même des habitations. En effet, au quartier dit « Mouldiwane », de nombreuses maisons sont menacées d’effondrement à cause d’un important glissement de terrain. Les habitants de ce quartier ne cessent, depuis plusieurs jours, de crier leur détresse, appelant les autorités à intervenir afin d’éviter une catastrophe. Les inondations ont également touché la zone d’activité de Draâ Ben-Khedda où l’accès aux différentes unités industrielles était pratiquement impossible à cause de la boue et de l’accumulation des eaux formant d’immenses flaques. La même situation a été enregistrée sur la RN25, dependant Draâ El-Mizan à Draâ Ben-Khedda et à Tizi Ouzou, qui a été coupée à la circulation au niveau de la localité d’Aït Yahia, précisément au lieudit Tala Oughanim, à cause de la circulation routière par les travaux de réalisation d’une déviation. Une situation qui a contrainte les automobilistes à faire un long détour par le chemin du village d’Ighil-El-Bir.Le CW174 était encore fermé à la circulation routière dans la commune d’Aït Aïssa Mimoune, au village de Tala Gahia, à cause des eaux pluviales. Le chef-lieu, Tizi Ouzou, n’a, lui aussi, pas été épargné par l’accumulation des eaux pluviales, rendant la circulation difficile à certains endroits. C’est le cas de la route des Frères-Kheloui, menant de la cité universitaire « Bastos », vers la RN12, à la sortie nord de la ville. La route menant vers la cité « Mokadem » a vu, elle également, l’accumulation des eaux, à cause d’un caniveau cassé depuis plusieurs jours. Le chemin qui mène vers la zone des dépôts de Tizi Ouzou était aussi impraticable à cause de la boue et des nids-de-poule.Les inondations ont également touché la station des fourgons de Beni Douala. Enfin soulignons que durant la journée d’hier, d’autres routes fermées ont été signalées. Il s’agit du CW224 dépendant de Sebaou à Sidi Naâmane, de la RN12 entre Zoula et Sidi Naâmane, du CW128 entre Boghni et Maâtkas et du CW37 entre Aït Aïssa Mimoune et Ouaguenoun, ainsi que la RN24 dépendant d’Azeffoun à Beni Ksila.

Lire aussi :
⚽ Qatar 2022 : voici les potentiels adversaires de l'Algérie

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL