Algérie-Europe : Tebboune hausse le ton contre l’Union européenne

Algérie –Dans une allocution prononcée, le dimanche 8 novembre 2021,le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a mis en garde les pays européens contre toute ingérence dans les affaires internes de l’Algérie. Cela, à l’ouverture des travaux de la Conférence des chefs de missions diplomatiques et consulaires algériennes.

« Dans le cadre des relations bilatérales avec ses partenaires européens, l’Algérie ne tolèrera aucune ingérence dans ses affaires internes et demeurera disposée à établir des liens fondés sur le respect mutuel et à s’engager au respect total du principe de l’égalité souveraine des Etats », a souligné le président de la République. Apparemment ce message s’adresse directement au président de la Délégation du Parlement européen pour les relations avec les pays du Maghreb (DMAG), qui a clairement affiché son mécontentement suite à la décision d’Alger de ne pas renouveler le contrat du Gazoduc Maghreb Europe. Rappelons que ce dernier n’avait pas hésité à appeler l’Algérie, selon des propos rapportés par des sources médiatiques concordantes, à « reconsidérer cette décision et à reprendre la voie du dialogue ». Aussi, Andrea Cozzolino a aussi exhorté le Service européen d’action extérieure et la Commission européenne à engager des pourparlers avec Alger afin de surseoir à sa décision. « L’utilisation de l’approvisionnement en gaz comme moyen de pression ne saurait constituer une solution appropriée », a également soutenu le même responsable.

Lire aussi :
Assassinant d'algériens : Mohammed VI se mure dans un silence coupable

Un simple rappel à l’ordre

La décision de l’Algérie concernant ce gazoduc a suscité de nombreuses réactions en Europe, d’où sûrement ce rappel à l’ordre de Tebboune. Ce dernier, faut-il le souligner en outre, a donné des instructions afin de revoir les dispositions de l’accord d’association avec l’Union Européenne (UE). C’était le mois d’octobre dernier au cours de la réunion du Conseil des ministres. Le président de la République veut des accords établis selon une « vision souveraine » et conformément à l’approche « gagnant-gagnant ».

.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

1 COMMENTAIRE

  1. Incroyable mais vrai: Voici un régime qui n’arrive même pas à assurer le minium vital à sa population, chômage, grève, hirak, eau polluée, denrées hors de prix, généraux contestataires, malgré tout ce tableau noir, difficile d’en faire plus, même la Tunisie qui passe par une crise politique grave, sous- ouvert de limogeage- contestation fait mieux que l’Algérie. Nous plaignons le peuple algérien victime de ce régime incompétent, et tyrannique, qui croit pouvoir s’attaquer à l’UE et au Maroc, qu’elle mascarade

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL