Algérie-France : l’ambassadeur Antar Daoud reprend son service à Paris

Algérie –En souvenir, l’ambassadeur Antar Daoud avait été rappelé pour “consultations” le 02 octobre dernier suite à des propos désobligeants sur l’Algérie du président français, Emmanuel Macron.

En effet, le rétablissements des relations diplomatiques entre Paris et Alger était dans les tuyaux depuis un bon moment. A noter que celà remonte en décembre dernier après la visite du chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian. C’est désormais chose faite. « Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a reçu mercredi l’ambassadeur d’Algérie en France, Mohamed Antar Daoud, qui reprendra ses fonctions à Paris à partir de ce jeudi 6 janvier 2022 », indique un communiqué de la présidence algérienne diffusé ce 5 janvier.

Quid de l’espace aérien ?

Emmanuel Macron et Abdelmadjid Tebboune avaient vu leurs relations commencer sous les meilleures auspices en 2019, les deux présidents s’engageant à mener un travail mémoriel pour solder les différends hérités de la guerre d’indépendance (1954-1962). Mais plusieurs dossiers ont miné la relation algéro-françaises ces derniers mois, de la question mémorielle à celle des visas. Point d’orgue de ces tensions : les propos tenus fin septembre par le président français Emmanuel Macron estimant que le « système politico-militaire algérien » vivait sur la « rente mémorielle » de la guerre d’indépendance.

Lire aussi :
El Djeïch sonne la mobilisation pour contrer les "manœuvres non-voilées" du Maroc

Des propos tenus dans le cadre d’une rencontre avec des descendants de protagonistes de la guerre d’Algérie à l’Élysée, et rapportés par le journal Le Monde. Alger avait alors rappelé son ambassadeur de Paris, avant d’interdire son espace aérien aux avions militaires français engagés dans des opérations antiterroristes au Sahel. « Nous regrettons cette situation, qui ne remet cependant pas en cause le bon déroulement de nos opérations, mais qui les rend plus compliquées et plus coûteuses », avait ainsi admis la ministre française des Armées Florence Parly dans les colonnes de Jeune Afrique fin novembre.

Pour le moment, aucune information n’a filtré sur la reprise des vols des appareils militaires français au-dessus du territoire algérien.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL