Algérie : Lamamra met la diplomatie en ordre de bataille

Jeune Afrique Algérie – Le chef de la diplomatie algérienne Ramtane Lamamra annonçant la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc, le 24 août 2021, à Alger. Un vaste mouvement diplomatique a touché plus de 70 ambassadeurs et consuls généraux. Un renouvellement assorti de la création de sept envoyés spéciaux directement rattachés au ministère des Affaires étrangères.

Grand chambardement dans l’appareil diplomatique algérien avec la nomination par le président Abdelmadjid Tebboune, le 5 septembre, de pas moins de 70 ambassadeurs et consuls généraux.

Très attendu par le personnel diplomatique, aussi bien à Alger qu’à l’étranger, ce mouvement intervient deux mois après l’arrivée de Ramtane Lamamra à la tête du ministère des Affaires étrangères.

Lire cet article  Le destin de l'Algérie et celui du Mali sont "étroitement liés", selon Lamamra

Une réorganisation très attendue

Première du genre depuis une décennie, cette valse concerne plusieurs grandes capitales, ainsi que des personnalités qui ne sont pas issues de l’appareil diplomatique.

L’ancien Premier ministre Abdelaziz Dje rad, en poste de décembre 2019 à juin 2021, est nommé ambassadeur en Suède.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS