Algérie : le gouvernement promet des facilitations pour la diaspora

Algérie – Ce mercredi 3 novembre 2021,le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a à l’occasion d’une rencontre avec les membres de la Chambre de Commerce et d’Industrie Algéro-Française (CCIAF), réitéré la promesse du gouvernement de faci liter la tâche aux entrepreneurs algériens établis en France et désireux d’ investir en Algérie . Plus de détails à travers l’édition, de ce jeudi 5 novembre.

il y aura plusieurs « mécanismes d’incitation de la communauté algérienne établis en France à investir en Algérie », a souligné le communiqué du département ministériel rendu public à l’issue de cette réunion.  Kamel Rezig n’a pas manqué de rappeler à l’occasion « les mesures de facilitation accordées par le ministère du Commerce pour la conclusion de partenariats, en coordination avec la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI) », Le ministère du Commerce dans son communiqué, a également exprimé « sa pleine disposition à accompagner les compétences algériennes désirant notamment leurs expertises et expériences, celles activant dans le domaine de l’ exportation

la concrétisation ?

Il s’agit ainsi d’un énième engagement des autorités algériennes pour inciter les investisseurs algériens établis à l’étranger à entreprendre en Algérie. Bien que cela reste toujours au stade des promesses qui tardent à voir le jour concrètement, ces déclarations peuvent en dire long sur l’intérêt que portent le gouvernement algérien à ce dossier. Notons que les membres de la Chambre de Commerce et d’Industrie Algérienne-Française sont arrivés en Algérie, lundi 1er novembre, en compagnie d’autres représentants d’investisseurs algériens. Forte en somme d’une quarantaine de personnes, cette délégation en Algérie jusqu’au 9 mois en cours.« Eu à l’égard de son programme de rencontres de rencontres avec plusieurs responsables à différents niveaux, cette visite est la première du genre au vu également de ses objectifs adaptés à la feuille de route de l’Algérie nouvelle », a expliqué Kacem Aït Yalla, président de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie

Lire aussi :
France : pour salaires impayés un cargo algérien retenu au port de Brest

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL