Algérie : le gouvernement Tebboune compte misé sur la finance islamique

Algérie –La finance islamique ne cesse de se développer dans le monde ces dernières années. Ceci permet aux pays musulmans d’avancer dans le secteur de la banque, en adoptant cette méthode de finance « hallal ».L’algérie compte elle aussi miser sur la finance islamique outre les autres pays musulmans. le sujet a été au cœur des débats à l’assemblée populaire nationale (apn).

Le premier ministre, Aïmene Benabderrahmane a fait savoir que la finance islamique constituait l’un des modes de financement sur lequel le gouvernement devra miser en matière de financement. Selon Aïmene Benabderrahmane également ministre des finances,un dépôt de 10 milliards de dinars jusqu’à mai 2021 a été effectué. Le nombre des comptes bancaires ouverts depuis le lancement des produits de la finance islamique en algérie s’est élevé à 15.000 comptes. À travers ces comptes ,un montant total de 10 milliards de dinars algériens  a été déposé jusqu’à mai dernier. À l’en croire, « la finance islamique est un mode important pour la mobilisation de l’épargne et l’absorption de la liquidité circulant dans le marché parallèle (…) depuis le lancement de la finance islamique, le nombre de guichets ouverts par les banques s’est élevé à 310 guichets ».

Lire cet article  Vers une hausse des prix du pétrole ?

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS