in

Algérie : le nouveau coronavirus tue les officiers de l’Armée nationale populaire

Les 293 victimes algériennes de la pandémie du Covid-19 annoncées hier dimanche 12 avril se comptent aussi dans les rangs de l’armée nationale populaire, notamment chez les officiers supérieurs. Le colonel à la retraite Nacer Eddine Djoudi, ex-directeur du personnel et des ressources humaines au ministère de la Défense nationale, est mort des suites de son infection au nouveau coronavirus. 

Selon des sources proches de l’armée algérienne, il n’a malheureusement pas survécu à son infection au nouveau coronavirus. Il recevait ses soins médicaux à l’hôpital militaire d’Aïn Naadja, dans la banlieue d’Alger, où il est mort.

Le colonel Djoudi était l’adjoint du général-major Mokdad Benziane qui occupait jusqu’en juillet 2018 le poste de directeur des ressources humaines du ministère de la Défense avant d’être remercié par le duo Bouteflika-Gaïd Salah. Le général Benziane et plusieurs autres officiers supérieurs avaient été emportés dans la purge orchestrée à la suite de l’affaire de l’énorme trafic de drogue.

Plusieurs autres hauts gradés de la grande muette sont également hospitalisés dans ce même établissement hospitalier. La hiérarchie mais aussi le personnel subalterne de l’armée algérienne seraient donc lourdement touchés par la pandémie et les hôpitaux militaires sont en train de se préparer en conséquence, d’après les mêmes sources.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *