Algérie : le secteur privé est-il concerné par l’augmentation des salaires ?

Algérie –Durant le début du mois d’octobre, le gouvernement Tebboune a annoncé le relèvement du point indiciaire dans la fonction publique et la baisse de l’IRG. Ces mesures vont sans doute œuvrées à une hausse des salaires. Cependant, la véritable question est de savoir si  le secteur privé sera concerné par cette hausse ?

 

A  ce propos, le président de la Confédération algérienne du patronat Nadir Bouabbas a souligner que la décision du gouvernement de revoir les salaires à la hausse devra concerner également tous les employés du secteur privé. A en croire Nadir Bouabbas Il s’agit, des augmentations issues de la baisse de l’IRG. Cependant, il a précisé, « qu’à l’heure actuelle, nous n’avons reçu aucun éclaircissement quant aux augmentations des salaires annoncées par le président de la République ». Il estime que les hausses à l’origine de la baisse de l’IRG devront également toucher cette catégorie des travailleurs. Toujours selon le même intervenant, cette décision incluse dans le projet de loi des finances 2022 devra également toucher les employés du secteur privé. Dans ce sens, il ajoute que le gouvernement est appelé à suivre cette opération en donnant les instructions nécessaires dans ce sens.

Lire aussi :
Terrorisme : voici la proposition du gouvernement Tebboune à l’UA

« L’augmentation des salaires doit toucher le secteur privé »

Le président de la CAP  notifie que l’impôt sur le revenu global (IRG) concerne tous les employés en Algérie, dont ceux du secteur privé. Ainsi donc , la baisse de cet impôt permettra une amélioration du pouvoir d’achat de tous les travailleurs. Rappelons  que le secteur privé représente, selon les dernières statistiques citées par le même interlocuteur, 63% de l’ensemble des travailleurs en Algérie. Cela représente l’équivalent de 11 millions d’employés. Cela voudrait sans doute dire que  l’amélioration du pouvoir d’achat des Algériens est étroitement liée à l’intégration des travailleurs du secteur privé dans les mesures annoncées concernant les augmentations des salaires, d’au moins celles issues de la baisse de l’IRG. Enfin notons que , le Premier ministre avait également indiqué le 4 octobre dernier qu’il « est prévu une révision structurelle de l’IRG et une augmentation du point indiciaire ce qui permettra une augmentation très significative des salaires ».

Lire aussi :
L'Algérie s'inquiète de la situation au Soudan

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL