in

ALGÉRIE: LES CHIFFRES OFFICIELS CONFIRMENT BIEN LE DÉCLIN DE LA PRODUCTION PÉTROLIÈRE

Chérif Belmihoub avait choqué les Algériens, quand en février dernier, en tant que ministre des Projections économiques, avait affirmé que “la situation économique actuelle du pays est si grave que l’Algérie pourrait cesser d’être un exportateur de brut d’ici les dix prochaines années”. Des propos que s’était empressé de démentir son homologue en charge de l’Energie, Abdelmadjid Attar, qui n’a pas hésité à dire que de telles projections émanaient de “faux experts”.

Pourtant, la dépêche de l’APS qui vient de tomber est une énième confirmation du déclin de la production pétrolière algérienne. Durant les deux premiers mois de l’année, l’Algérie n’a exporté que pour 4,3 milliards de dollars, dont 3,9 milliards d’hydrocarbures, contre 5,6 milliards sur la même période en 2020, dont 5,26 milliards d’hydrocarbures.

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *