in

Algérie : Les ex-ministres Houda Feraoun et Djamila Tamazirt devant la justice

OBSERVALGERIEPlacées en détention provisoire depuis le 9 décembre 2020, pour des affaires de corruption, les deux anciennes ministres Imène Houda Feraoun et Djamila Tamazirt, ont été présentées ce mercredi 7 avril devant le juge d’instruction du tribunal Sidi M’hamed, à Alger.

Les deux anciennes ministres qui sont accusées de dilapidation de deniers publics et de pertes considérables pour le Trésor public, ont été présentées ce mercredi matin devant le juge d’instruction, près le pôle financier du tribunal de Sidi M’hamed. Cette nouvelle convocation devant le juge s’inscrit dans le cadre de la poursuite des enquêtes dans les affaires où elles sont considérées comme suspectes. L’ancienne ministre des Postes et Télécommunications, Imène Houda Feraoun est poursuivie dans l’affaire des frères Kouninef alors que l’ancienne ministre de l’Industrie Djamila Tamazirt est accusée dans l’affaire du Groupe Benamor du temps où elle exerçait les fonctions de directrice générale du groupe ERIAD de Corso dans la wilaya de Boumerdes.

Selon le site arabophone Ennahar, les deux anciennes ministres ont été conduites, ce mercredi matin, au tribunal de Sidi M’hamed par les éléments de la gendarmerie nationale, et ce, depuis leurs cellules à la prison où elles s’y trouvent en détention provisoire depuis bientôt quatre mois.

Le juge d’instruction du pôle spécialisé du même tribunal a entendu Imène Houda Feraoun dans la fameuse affaire liée aux frères Kouninef, propriétaires du groupe KouGC, et au contrat que l’une de leurs filiales, Mobilink, avait obtenu auprès d’Algérie Télécom, pour l’installation de cabines téléphoniques publiques Horia.

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *