Algérie : les sentences qui pèsent sur Louisa Hanoune

2

Algérie – Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs, est accusée de complot pour changer le régime et ayant pour but de porter atteinte à l’autorité du commandant d’une formation militaire. Des crimes passibles de 10 ans de prison jusqu’à la condamnation à mort.

L’avocat de Louisa Hanoune, Maître Mokrane Ait Larbi, a révélé, dans un communiqué publié hier 14 mai, que les chefs d’inculpation retenus par la justice militaire contre sa cliente sont : « complot ayant pour but de porter atteinte à l’autorité du commandant d’une formation militaire » (article 284 du Code de justice militaire) et « complot pour changer le régime » (un acte prévu et puni par l’article 77 du Code pénal).

Maître Mokrane Ait Larbi affirme que Louisa Hanoune est poursuivie par la justice militaire dans la même affaire que Saïd Bouteflika et les généraux Mohamed Mediène (Général Toufik) et Athmane Tartag.

Des sentences allant de l’emprisonnement à la peine de de mort

Saïd Bouteflika, Louisa Hanoune et les généraux Mohamed Mediène et Athmane Tartag risquent ainsi de lourdes peines si leur culpabilité est prouvée. Les condamnations peuvent aller de 5 à 10 ans de réclusion criminelle pour le chef d’accusation « complot ayant pour but de porter atteinte à l’autorité du commandant d’une formation militaire ». Ils risquent même d’être condamnés à mort si la justice militaire les inculpe de « complot pour changer le régime ».

Le Parti des travailleurs fait appel et rassure

La cheffe du Parti des travailleurs a fait appel de la décision du juge d’instruction concernant sa mise en détention provisoire depuis le 9 mai. Le bureau politique du PT, citant un collectif d’avocats, souligne que cet appel sera examiné lors de l’audience programmée pour le lundi 20 mai.

Dans un communiqué rendu public ce dimanche, le Parti des travailleurs a rassuré que Louisa Hanoune « avait un très bon moral et affichait une grande sérénité, car elle n’a absolument rien à se reprocher sur ses actions et ses activités, aussi bien comme responsable politique que comme citoyenne ».

2 COMMENTS

  1. Autant celle la je ne l’aime pas du tout mais de là à chercher à lui monter un dossier bidon, je crois que ce général pedophi’e de gaid Salah doit rendre des compte au peuple lui et ses fils avec nezzar et ses rejetons. Ce gros va ‘oys mener vers une véritable guerre civile.

  2. Un “« complot pour changer le régime »”, ce n’est pas le cas du tout.
    Ils ont plutôt conspiré pour sauver ceux qui règnent, ceux qui dirigent et non pour le changement du régime. Sinon il faut alors considérer les revendications de quarante millions d’algériens comme une conjuration ou tout carrément une rébellion.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here