in

Algérie : Les viols, violences et féminicides explosent pendant le confinement

Le confinement est particulièrement difficile pour les femmes victimes de violences conjugales et enfermées avec leurs bourreaux. Les associations féministes en Algérie tirent la sonnette d’alarme et préviennent que la période de dé-confinement sera terrible.

Les violences et les viols conjugaux à répétition se terminent parfois en de terribles féminicides. La période du confinement en Algérie connaîtra des retours désastreux pour plusieurs  femmes qui se voient enfermées avec leurs bourreaux. La plupart ne trouvera aucune possibilité d’émettre un SOS.

Durant le confinement à domicile, les femmes ont plus de mal à prendre le téléphone et contacter ces associations. Le mari, le père ou le frère sont en permanence à la maison. Elles ne peuvent de ce fait alerter devant la personne qui les maltraite.

La présidente de l’association SOS Femmes en Détresse salue l’instinct de survie de certaines femmes qui, malgré les possibilités restreintes, ont toutefois trouvé un moyen de contacter les associations en cas de détresse. Elle rapporte que « les courriels électroniques enregistrés sont plus importants que le taux d’appels reçus ».

Se retrouvant bridées avec leurs agresseurs, les femmes se sont tournées vers l’écriture afin d’envoyer des messages de détresse sans pour autant attirer le courroux de leurs bourreaux. Pour d’autres, écrire ou envoyer des messages à travers certains groupes ou amies sur Messenger est un moyen utilisé pour s’exprimer plus librement.

5 Comments

Leave a Reply
  1. vous en avez pas marre de faire à chaque fois de la propagande ce journal est un torchon je sais pas pour qui vous travaillez mais pas pour les Algériens bien au contraire vous êtes la honte de l’Algérie et d’autres pays d’ailleurs

  2. Vraiment vous savez plu# quoi inventer comme conneries arrêtez de de faire passer les pays muwulmans pour des sauvages

  3. Mme Zidane vous avez entièrement raison , ce journal est un vrai torchon et il est au service de ses maîtres qui le payent bien pour dénigrer la nation algérienne. Nous aussi, de notre côté, on doit pas baisser les bras, on doit réagir à chacune de ses informations mensongères .

  4. Vous êtes des journalistes sur ce site, alors il aurait fallu donner des exemples concrets et non se contenter de généralités et d’écrits émanant d’une président de SOS qui se refère à des émails dont elle n’a montré aucun spécimen. la violence existe, mais vous défendez mal la femme avec des articles vides comme celui-là croyez moi.
    je vous donne un sujet d’article, personne de parle de la violence des hommes suscitée par les paroles des femmes qui ne se copntrolent pas lors des scènes de menages. il y a de ses aproles qui sont pires que les coups.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *