Algérie Part lance des investigations sur l’appropriation d’une terre agricole par le général Belkessir

4

Algérie Part a obtenu des informations détaillées sur un autre scandale dans lequel est impliqué le général Ghali Belkessir, l’actuel patron de la gendarmerie nationale. Il s’agit de l’appropriation d’une terre agricole dans la wilaya de Mostaganem. Une importante assiette foncière qui a été revendue par la suite à un prix onéreux à l’Agence Nationale des Autoroutes (ANA). 

Selon nos sources, cette terre agricole, s’étendant sur plusieurs hectares, est située entre les communes de Sidi Khettab et Sidi Ladjel dans la wilaya de Mostaganem. Cette terre a été acquise par des proches et membres de la famille du commandant de la Gendarmerie Nationale grâce à l’intervention de l’ancien Ministre des Travaux Publics : () puis Ministre des Ressources en Eau et de l’Environnement : (), Abdelkader Ouali.

D’après nos sources, c’est ce dernier qui avait donné en 2016 la précieuse information au général Ghali Belkessir, originaire de la Wilaya de Mostaganem, qu’un important projet de réalisation d’un tronçon routier de 33 Km sera bientôt lancé dans cette région pour relier Mostaganem à l’autoroute est-ouest. Le futur commandant de la Gendarmerie Nationale a sauté sur l’occasion pour s’approprier d’une importante terre agricole qu’il va revendre par la suite à l’Agence Nationale des Autoroutes moyennant une forte somme d’argent.

La rédaction d’Algérie Part a décidé d’ouvrir une enquête sur cette affaire troublante et scandaleuse pour identifier les prêtes-noms et les procédés ayant permis au général Belkessir de s’enrichir en profitant de ses relations politiques et de ses fonctions sensibles au sein de la Gendarmerie Nationale. Nous reviendrons bientôt sur ce sujet avec des révélations documentées et détaillées.

ALGERIEPART

4 COMMENTS

  1. Argent du Peuple
    Hébergés au Sheraton, les 27 ministres Bedoui coûtent à l’Algérie 270 millions par jour !
    Du fait que le passage des 27 ministres composant le Gouvernement Bedoui soit éphémère, la Présidence n’a pas pris la peine de les installer au Club des Pins comme il est d’usage.
    Un autre usage courant chez les tenants du Pouvoir en Algérie depuis un demi-siècle, l’argent n’appartenant à personne, on se bricole un plan.
    Pour le prix on s’en fout, c’est l’argent du « BAILEK ! ».
    Ils ont tous les 27 étés installés au Sheraton à l’Ouest de la Capitale, dans des suites VIP.
    Petit calcul simple…
    Selon le site du Sheraton, une pension complète, avec restauration, piscine, Spa, massages et autres, la facture se monte à 100.000 dinars/ jours.
    Petit calcul simple : 100. 000 Dinars X 27 ministres = 2.7 millions de Dinars/jour (270 mil-lions/jour).
    Alors Et si nous nous dirigions vers l’Hôtel Sheraton pour expulser les contrefacteurs
    Dr Ismail Guellil

  2. MAIS CES GENERAUX MERDIQUES SE SONT ACCAPRES L’ALGERIE ET SES RICHESSES DEPUIS 1979 AVEC CHADLI QU’ILS ONT CHOISIES POUR FAIRE CE QU’ILS VEULENT .UNE CONDANATION CPI S’IMPOSE .

  3. Pourquoi ces ministres vivent ils à l’hôtel ? Sont-ils devenus d’un coup Sans Domicile Fixe et que l’État les prend en charge ? J’ai l’impression que l’argent public Algérien continue à être dilapé par les mêmes!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here