Algérie : Saïd Bouteflika, Tartag et Toufik sous mandat de dépôt

0

Said Bouteflika, les général Mohamed Mediène, dit Toufik, ancien patron du DRS, ainsi que celui qui lui a succédé à la tête des Services de renseignement, le général Bachir Tartag, ont été placés sous mandat de dépôt par le juge d’instruction du Tribunal militaire de Blida, a annoncé ce dimanche la télévision nationale (ENTV), faisant référence à un communiqué du parquet du tribunal militaire.

Les trois hommes soupçonnés d’être derrière un complot visant l’institution militaire ainsi que la révolte populaire algérienne ont été arrêtés hier par les services de sécurité. Ils ont été auditionnés par les services de la Direction général de la Sécurité intérieure (DGSI) dans le cadre de l’enquête sur leurs activités, qui ont été dénoncées par le chef d’état-major de l’ANP Ahmed Gaïd Salah. Saïd Bouteflika, le Général Toufik et le Général Tartag ont alors été présentés devant le tribunal militaire de Blida.

Le passage à l’acte du général Gaïd Salah

Pour rappel, le général Ahmed Gaïd Salah avait accusé l’ex-patron du DRS, le Général Mohamed Mediène, dit Toufik, de préparer un  complot contre l’armée et le mouvement populaire. Il lui a ensuite adressé un dernier avertissement, le sommant de cesser ses activités. Pour le Général Tartag, limogé le 2 avril dernier, il était considéré comme proche du clan présidentiel, notamment de Saïd Bouteflika.

Le chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah, avait également accusé, bien que sans le nommer, Saïd Bouteflika d’avoir confisqué le pouvoir présidentiel durant la maladie de son frère et ex-président de l’Algérie, Abdelaziz Bouteflika.

Observalgerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here