Algérie : Tebboune refuse d’être présenté comme la « façade civile » d’un régime militaire

Algérie –Le chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune a réfuté catégoriquement la thèse selon laquelle il est la « façade civile » d’un régime militaire en Algérie. Cela durant un entretien au Spiegel, le magazine allemand d’investigation, paru ce vendredi 5 novembre.

« N’êtes- vous pas seulement la façade civile d’un régime militaire encore existant ? ». Face à cette  question que les journalistes allemands ont posé au président algérien, ce dernier n’a pas hésité à prétendre que « le peuple algérien sait que ce n’est pas vrai ». « C’est moi qui a nommé le chef de l’armée. En plus de la présidence, j’ai la fonction de ministre de la Défense. Les services secrets ont été placés sous mon contrôle, ils ne sont plus sous le contrôle de l’armée. C’est la nouvelle réalité en Algérie, garantie par la constitution », a affirmé encore Tebboune pour démontrer aux journalistes allemands qu’il a tout le pouvoir entre ses mains. Aussi, Abdelmadjid Tebboune a tenté également de déconstruire cette théorie d’après laquelle il n’est qu’un président marionnette et accuse les journalistes étrangers de véhiculer une fausse image de l’Algérie en la présentant comme un « Etat militaire ». « Le pouvoir, c’est moi. Personne ne l’exercera à ma place. C’est moi qui a ordonné la fermeture de l’espace aérien algérien aux avions militaires français. C’est aussi moi qui a ordonné la même mesure contre les avions marocains », a assuré Abdelmadjid Tebboune pour prouver qu’il est en pleine possession de toutes ses prérogatives. Enfin, signalons que l’entretien de Tebboune au Spiegel a été réalisé le 26 octobre à Alger.

Lire aussi :
Arrestation de 10 Algériens pour trafic de drogue en Allemagne

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL