Ali Benflis s’attaquent violemment aux forces extra-constitutionnelles

0

Le président du parti de Talaie El Houriat, Ali Benflis, a jeté l’opprobre sur les « forces extra-constitutionnelles » en les accusant d’avoir causé des dégâts énormes sur l’économie nationale en raison de leurs hégémonie sur des secteurs clé pour la dilapidation de l’argent public.

 

 

L’ancien chef du gouvernement, Ali Benflis charge violemment les forces extra-constitutionnelles. Dans une vidéo posté sur sa page Facebook, Ali Benflis a indiqué que « ces forces extra-constitutionnelles se sont accaparés de l’économie nationale et la décision présidentielle et ont causé de véritables dégâts sur l’économie du pays ».

« Cinq ou six personnes avec leurs différentes entreprises ont pris le contrôle sur une grande partie des marchés, soit 80% des marchés publics. En outre, ces forces constitutionnelles ont décroché des crédits bancaires faramineux sans donner aucune garantie », a-t-il précisé.

Allant plus loin dans son argumentaire, Ali Benflis, a souligné que ces forces ont également « monopolisé le commerce extérieur pour procéder à des surfacturations », ce qui a généré, selon lui, « l’augmentation de la facture des importations de 30%. »

Le président de Talaie El Houriat, a indiqué, dans la même veine, que « l’hégémonie et la suprématie de ces forces ont pris une surface encore plus importante, en l’occurrence, les services des douanes. « Et ce, pour faire ce qu’ils veulent quant à l’importation et le commerce extérieur », fustige-t-il.

« Usant de leur pouvoir, ces forces extra-constitutionnelles se sont introduites dans la sphère politique et ont même procédé à la désignation des personnalités dans des postes importants rien que pour servir leurs intérêts étroits », développe Ali Benflis. « Regardez ce que devient l’Algérie après la prise de contrôle de ces forces. Je salue le peuple algérien qui a pu arrêter le processus destructeur de ces forces extra-constitutionnelles », conclut-il.

Source : inter-lignes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here