ALORS QUE KAMEL BOUAKAZ, HOUARI BOUKHORS ET FODHIL DOB SONT PASSÉS, HIER, DEVANT LE JUGEL’affaire Ali Haddad programmée pour le 20 mai

0

Kamel «El Bouchi» sera, lui, devant le juge le 22 mai prochain dans le cadre de l’affaire des conservateurs fonciers.

Ali Haddad devant le juge, le 20 mai prochain Le procès de l’ancien patron du FCE a été fixé pour lundi prochain au tribunal de Bir Mourad Rais. L’ex- patron des patrons risque de boucler ainsi ses deux mois de prison provisoire, le temps que la sentence soit prononcée. L’homme d’affaires avait été arrêté le 31 mars dernier aux frontières algéro-tunisiennes, plus exactement au poste de Oum Tboul (El-Tarf). Il tentait de rejoindre la Tunisie alors qu’une interdiction de sortie du territoire national (Istn) avait été lancée contre lui. Son arrestation avait précédé la démission du président Abdelaziz Bouteflika. Haddad avait été arrêté en possession de 4500 euros non déclarés à la banque et deux passeports qu’il s’est procurés de façon illicite. C’est d’ailleurs pour ses «encombrants» bagages qu’il est en prison! Il est en effet poursuivi pour faux et usage de faux ainsi que le transfert illicite de devises. L’incarcération du patron de l’Etrhb avait été la première d’une longue série qui n’est pas prête de s’arrêter avec ses compères dans les affaires, à savoir les frères Kouninef et Issad Rebrab, mais également l’ex-frère conseiller du président Saïd Bouteflika et les deux derniers patrons des services secrets, Bachir Tartag et Mohamed Mediène. La dernière interpellation a été celle de la chef du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune. Par ailleurs, il est à signaler que Kamel «El Bouchi» sera, lui, devant le juge le 22 mai prochain dans le cadre de l’affaire des conservateurs fonciers. Il est à rappeler que Kamel Chikhi de son vrai nom est le principal accusé dans l’affaire des 701 kg de cocaïne. Cette dernière n’a pas encore été programmée par la justice néanmoins «El Bouchi» est poursuivi dans trois autres dossiers. Dans un autre registre, Kamel Bouakaz, Houari Boukhors et Fodhil Dob sont, eux, passés hier, devant le juge du tribunal de Sidi M’hamed. Le comédien Kamel Bouakaz, l’ancien footballeur Fodhil Dob et le frère de Amir DZ, Houari Boukors, avaient été remis en liberté provisoire le 25 novembre dernier. Ils avaient été arrêtés un mois plus tôt suite à une plainte du P/APC d’Alger-Centre Abdelkrim Bettache, ainsi que de l’animateur télé, Sofiane Dany. Ces arrestations avaient provoqué une vague d’indignation et de solidarité ce qui a poussé la justice à les libérer. Ces trois personnes sont poursuivies pour de supposés liens qu’ils auraient entretenus avec le blogueur Amir DZ, connu pour diffusion de documents et de photos de responsables et de leurs enfants sur Facebook. Ils ne sont toutefois pas encore sortis d’affaire. Poursuivis pour diffamation, le procureur de la République a requis contre eux un an de prison ferme. Verdict le 2 juin prochain.

Source : lexpressiondz.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here