in

Alors qu’ils devaient baisser, les prix des produits alimentaires ont connu une tendance inverse

Alors qu’ils devaient baisser après la première semaine du Ramadan, les prix des produits alimentaires, notamment les fruits et légumes, ont connu une tendance inverse, mettant à rude épreuve le pouvoir d’achat déjà fragile des Algériens.

 

« Une seconde vague de hausses des prix, c’est une première », s’exclame Mustapha Zebdi, président de l’Association de défense du consommateur (APOCE), dans une déclaration à TSA.

« Habituellement, on a tendance à voir les prix régresser avant un retour à la normale, avec des hausses sur d’autres produits dès la seconde moitié du Ramadhan, comme l’habillement et les produits de préparations des gâteaux », explique-t-il.

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *