in

Amar Saâdani ne veut plus rentrer en Algérie.

L’ancien secrétaire général du FLN et président de l’Assemblée nationale populaire, Amar Saâdani, aurait demandé l’asile politique au Maroc, rapporte Le Soir d’Algérie ce samedi 3 avril. Amar Saâdani a quitté la France où il résidait, de peur d’être extradé. Ainsi, Amar Saâdani fait tout pour échapper à la justice. Il a quitté la France, où il a acquis des biens, par peur d’extradition vers l’Algérie. Arrivé au Portugal, l’ancien SG du FLN. ne s’est pas non plus senti rassuré, étant donné que ce pays est connu pour sa rectitude et sa propension à l’application stricte des lois et accords internationaux. Le Portugal fait aussi partie des pays vers lesquels l’Algérie a dépêché des commissions rogatoires pour enquêter autour des biens des personnes impliquées dans des affaires de corruption

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *