Annaba Moisson-battage : Dernière ligne droite

La présente campagne qui a débuté officiellement le 19 juin dernier au niveau de la ferme pilote H’mil Boubakeur, dans la commune de Ain Berda, a atteint actuellement un taux d’avancement de 90%. Une superficie de 15.633 hectares de céréales, toutes variétés confondues, est concernée par ladite campagne, soit une superficie emblavée de 1.200 hectares, soit une légère augmentation par rapport à l’année précédente, a précisé le même responsable, indiquant que seulement 15 hectares de céréales ont été déclassés en raison de la stagnation des eaux et de l’envahissement des herbes sauvages , soit la moitié de la superficie de l’année écoulée.Le rendement moyen de céréales prévu est de l’ordre de 32 quintaux à l’hectare. Cette saison a été marquée jusqu’à présent par un pic de rendement de 55 quintaux à l’hectare en blé tendre et 50 quintaux à l’hectare en blé dur, a été enregistré au niveau de la commune d’El Hadjar, a ajouté le DSA, révélant que ces performances sont l’oeuvre d’agriculteurs multiplicateurs de céréales. Pour ce qui est des conditions du déroulement de la campagne moissons-battages, la direction des services agricoles de la wilaya a mobilisé 85 moissonneuses batteuses dont 50 en provenance des wilayas limitrophes et cinq points de collecte des quantités de céréales des quantités de céréales répartis à travers les communes réputées pour leurs productions de blé en l’occurrence Ain Berda, Berrahal, El Hadjar ,Cheurfa et El Eulma avec une capacité de stockage de l’ordre de 12.870.000 quintaux de céréales. Une commission technique de wilaya installée pour la circonstance et présidée par le wali a été chargée spécialement de suivre le déroulement de cette campagne depuis son entame jusqu’à sa clôture prévue entre fin juillet et début août. Cette dernière a effectué pas moins de 12 sortie à travers les exploitations agricoles ,a fait savoir le DSA, indiquant que des réunions de coordinations et de sensibilisations sur l’impact de cette filière stratégique en vue de mettre à la disposition des céréaliculteurs tous les moyens nécessaires ,avaient été tenues. Outre le soutien de l’Etat en matière d’engrais, 312 agriculteurs ont bénéficié du crédit Rfig, pour un montant de 23 milliards de centimes. Par ailleurs, la coopérative des céréales et légumes secs (CCLS) n’a pas ménagé ses efforts pour approvisionner les agriculteurs en semences, intrants et produits sanitaires et surtout par un soutien mécanisé. Il est par ailleurs important de préciser qu’aucune parcelle de céréales n’ a été touchée par des incendies jusqu’à présent, a tenu à mettre en exergue le DSA, contrairement à l’année passée où les services agricoles ont enregistré une superficie de 60 hectares de céréales qui ont été ravagée par les flammes à cause d’incendies qui se sont déclarés dans certaines zones. S’agissant de la culture des lentilles après sa relance depuis une année au niveau d’Ain Berda, celle-ci a donné des résultats encourageants. la superficie ensemencée en lentilles était de l’ordre de 161 hectares contre 27 hectares seulement durant l’exercice 2017. Une quantité de 4.000 quintaux de lentilles a été collectée cette année avec un rendement moyen de 2 quintaux à l’hectare, au niveau de la ferme pilote H’mil Boubakeur dans la commune de Ain Berda, selon les services agricoles. La récolte de la filière pois chiches n’est pas en reste car les services agricoles de la wilaya ont enregistré une production de l’ordre de 180.000 quintaux réalisés sur une surface de 900 hectares.

Lutte contre les feux de forêt
La colonne mobile d’intervention de la protection civile chargée de la lutte contre les feux de forêts, implantée initialement à l’unité d’El Hadjar depuis sa création, a été déplacée récemment vers la commune d’Oued El Aneb. Ce déplacement a été effectué en prévision du dispositif spécial de lutte contre les feux de forêts de l’année 2018. Le transfert de la colonne mobile d’intervention vers l’unité d’Oued El Aneb, n’est pas fortuit car il a été minutieusement préparé et s’est déroulé dans de conditions appropriées étant donné que cette dernière occupe une place stratégique au milieu des forêts jouxtant les montagnes de l’Edough. Ce déplacement vise à protéger durant cet été l’ensemble des massifs forestiers sensibles de la wilaya qui s’étend sur une superficie de 75.000 hectares, nous a indiqué le conservateur de wilaya, Mohamed Salah Lafdhal. Il s’agit de la commune d’Oued El Aneb, de Seraïdi, Berrahal et Chetaïbi. Par ailleurs, durant l’été dernier, les flammes ont détruit une superficie de 23.00 hectares de couvert forestier à l’échelle de la wilaya. La colonne mobile d’intervention s’est dotée, par ailleurs, d’équipements et matériels nécessaires dans la perspective de mieux lutter contre les feux de forêts. L’effectif de cette colonne mobile d’intervention est constitué de 52 éléments de la protection civile dont des officiers supérieurs, des médecins et des agents. Ces derniers ont bénéficié d’une formation adéquate dans le domaine de lutte contre les feux de forêts, a fait savoir le responsable de la cellule de communication au niveau de la direction de la protection civile de la wilaya, Farid Meftah, précisant que des examens médicaux ont été effectués dans une discipline exemplaire. S’agissant des moyens matériels, la dite colonne mobile s’est dotée de 12 véhicules répartis entre camions citernes, ambulances et camions de transport.

Les lauréats des trois paliers récompensés
Les lauréats aux examens de fin d’année des trois cycles, session 2018, ont été honorés la semaine passée, au théâtre de verdure du palais de la culture, Mohamed-Boudiaf, par le wali, Mohamed Salamani, au cours d’une cérémonie solennelle, en présence des autorités civiles et militaires, les parents d’élèves ainsi que les cadres du secteur. Avec un taux de réussite de 49,85%, à l’examen du Bac, la wilaya a enregistré un recul en matière de réussite de 1,5 % comparativement à la session de 2017 où 51,51% des candidats avaient décroché le fameux sésame donnant droit à un cursus universitaire. Ce sont au total 301 lauréats qui ont décroché leur baccalauréat avec une moyenne comprise entre 18,82 et 16, parmi eux deux lycéennes ont été honorées à Alger par le premier ministre, au nom du chef de l’Etat. Il s’agit de Guesmia Hala du lycée Saint-Augustin et Abidat Aya du lycée Zaafrania qui ont réalisé une performance de plus de 18/20, respectivement dans la filière sciences expérimentales, gestion et économie. Le lycée technique s’est emparé de la première place au classement des établissements secondaires avec un taux de réussite de 76,16%.Pour ce qui est de l’examen du brevet d’enseignement moyen (BEM), le taux de réussite enregistré au niveau de la wilaya , cette année, est de l’ordre de 57,51% .S’agissant de l’examen du fin de cycle primaire ,le taux de réussite a atteint 92,73%. Intervenant à l’occasion, le wali a annoncé que les lauréats qui ont réalisé une performance de plus de 18/20 bénéficieront d’un voyage à l’étranger et plus précisément en Turquie au grand bonheur des élèves concernés et leur parents. Il s’est engagé de faire la même chose l’an prochain quelque soit le nombre de champions. Dans le même sillage, il a indiqué que plus de 198 écoles primaires ont bénéficié d’une opération de réhabilitation en prévision de la prochaine rentrée scolaire avec un montant de 100 milliards de centimes. Le chef de l’exécutif a également ajouté que les cantines et le transport scolaires ainsi que l’opération de solidarité sont d’ores et déjà fin prêts pour répondre aux besoins de nos élèves le jour J.


Source : tribunelecteurs

tribunelecteurs