Après une semaine riche en rebondissements : Le 10ème vendredi de mobilisation s’annonce décisif

0

Un seul peuple, un seul destin, disent les Algériens qui ambitionnent de réussir la gageure de conduire de bout en bout une Révolution citoyenne authentiquement pacifique. La mobilisation de ce vendredi a toutes les chances d’être aussi imposante que les précédentes.

L’ accélération des événements ces derniers jours, donne au 10e vendredi de mobilisation un caractère particulier. Les Algériens sont encore une fois appelés à commenter un flux d’informations, de déclarations et de retournements de situations tellement nombreux, que l’on s’y perdrait à les énumérer. En effet, entre l’arrestation de deux généraux, de l’homme d’affaire Issad Rebrab, de la fratrie Kouninef, de l’officialisation de la convocation adressée à l’ancien Premier ministre, en sus du mouvement dans le corps des walis et le limogeage du désormais ex-Pdg de la Sonatrach, en passant par les deux discours du chef d’Etat-major et des réactions diverses qu’ils ont suscité, l’opinion nationale est «bombardée» par une masse d’événements qu’il faille beaucoup de temps pour en démêler l’écheveau.
Mais, dans toute cette actualité brûlante et certainement inquiétante pour certains de ces aspects, il est un fait qui n’en retient pas l’attention plus que ça, mais qui est en réalité au centre de l’enjeu politique de l’heure. Il s’agit du dialogue avorté de Abdelkader Bensalah. L’échec retentissant de la conférence organisée par la présidence de l’Etat, traduit la grande fracture entre le pouvoir et la scène politique nationale. Il illustre surtout l’impasse dans laquelle s’installe le pays, en raison d’une inaptitude des uns et des autres à considérer la situation telle qu’elle est. Les Algériens auront, demain, la lourde mission de confirmer certes, leur désir de démocratie et de changement profond, mais surtout d’appeler au sauvetage de la Nation qui, entre les postures des uns et les crispations des autres, va droit vers un précipice «historique».
Pour leur dixième vendredi de mobilisation populaire, les citoyens brandiront l’unité de la Nation. C’est ce qui ressort sur les réseaux sociaux. L’idée que l’on cherche à diviser les Algériens, a effectivement fait le tour du Web et la réponse sera la réaffirmation d’une algérianité qui transcende tous les clivages idéologiques et la diversité culturelle. On aura déduit à travers les postes des uns et des autres sur les réseaux sociaux, une détermination à recadrer le discours de la rue, autour d’un seul mot d’ordre, celui du départ du système ? Mais également une plus grande affirmation de cette revendication à travers, un refus catégorique de l’agenda de la présidence de l’Etat.
En fait, le 10e acte de la Révolution pacifique sera celui de l’affirmation claire et nette de la souveraineté du peuple sur toutes les institutions de la République. D’ailleurs, l’un des commentaires qui revient assez souvent cette semaine, au vu de la pléthore d’informations qui a circulé, est en substance que s’il y a des velléités de diviser les Algériens d’une manière ou d’une autre, aucune tactique ne parviendra à ce résultat. Un seul peuple, un seul destin, disent les Algériens qui ambitionnent de réussir la gageur de conduire de bout en bout une Révolution citoyenne authentiquement pacifique. Enfin, la mobilisation de ce vendredi a toutes les chances d’être aussi imposante que les précédentes.
Younes Rahal 

Source : ouestribune-dz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here