Assassinant d’algériens : Mohammed VI se mure dans un silence coupable

Algérie –Le roi du Maroc Mohammed VI, dans un discours sur le Sahara Occidental prononcé ce samedi, a botté en touche les graves accusations de l’Algérie sur l’assassinat de trois ressortissants algériens par les forces marocaines. Rabat ne s’est pas encore exprimé sur cette question de manière officielle. Un silence accusateur qui met Alger dans tous ses états.

Va- t-on vers une escalade militaire entre l’Algérie et le Maroc ? C’est en tout cas ce qui semble se dessiner avec les tensions qui vont crescendo. Il faut noter que le chef de l’État Algérien avait promis une riposte face à l’attaque qui a provoqué la mort de trois camionneurs algériens. Alors que tous le monde s’attendais à des explications officielles du coté marocain,  le souverain alaouite a préféré se réfugié dans un silence coupable. Dans son discours annuel sur le Sahara occidental prononcé samedi, Mohammed VI n’a fait aucune mention des accusations algériennes. Il a déclaré en revanche, que le Maroc n’accepterait « aucune mesure économique ou commerciale excluant le Sahara « .

Lire aussi :
Travaux publics : une enveloppe de plus 100 milliards destinée aux infrastructures annoncée

Un silence coupable

Le silence du roi Mohammed VI sur l’attaque qui a coûté la vie à trois civils algériens ne peut que confirmer la responsabilité de l’armée marocaine dans cette lâche attaque.  Cette nouvelle agression  augure  une dangereuse escalade entre les rivaux nord-africains après que l’Algérie a coupé les relations diplomatiques, cessé de fournir du gaz au Maroc et bloqué l’espace aérien algérien aux vols marocains. Le président algérien a promis dans un communiqué que la mort des trois Algériens « ne resterai pas impunie ».

« Le 1er novembre 2021, alors que le peuple algérien célèbre dans la joie et la sérénité le 67e anniversaire du déclenchement de la glorieuse Révolution de libération nationale, trois ressortissants algériens ont été lâchement assassinés par un bombardement barbare de leurs camions, alors qu’ils faisaient la liaison Nouakchott-Ouargla, dans un mouvement naturel d’échanges commerciaux entre les peuples de la région », a indiqué le communiqué de la présidence de la République.

Lire aussi :
Algérie : Voici la réponse de Lamamra sur la réouverture « totale » des frontières

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL