Atteinte à la liberté religieuse et de croyance : L’Algérie placée sur la liste noire des USA

Algérie –L’Algérie est désormais placée par le gouvernement des États-Unis sur la liste noire des pays  à surveiller pour leur « atteinte à la liberté religieuse et de croyance ». Cette décision des autorités américaines fait suite au rapport annuel présenté par la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale (USCIRF).

L’USCIRF est une entité gouvernementale fédérale indépendante établie par le Congrès américain pour surveiller et analyser la liberté religieuse à l’étranger. L’USCIRF fait des recommandations de politique étrangère au président, au secrétaire d’État et au Congrès dans le but de « dissuader la persécution religieuse et de promouvoir la liberté de religion et de conviction » à travers le monde.

L’Algérie blâmée pour « atteinte à la liberté religieuse et de croyance »

« Chaque année, le secrétaire d’État a la responsabilité d’identifier les gouvernements et les acteurs non étatiques qui, en raison de leurs violations de la liberté religieuse, méritent d’être désignés en vertu de l’International Religious Freedom Act », indique le secrétaire d’État américain Antony Blinken dans un communiqué publié le 17 novembre. Antony Blinken a affirmé avoir placé sur une liste de surveillance spéciale (watch list) la Birmanie, la République populaire de Chine, l’Érythrée, l’Iran, la RD Congo, le Pakistan, la Russie, l’Arabie saoudite, le Tadjikistan et le Turkménistan « comme pays particulièrement préoccupants pour avoir commis ou toléré des violations systématiques, continues et flagrantes de la liberté religieuse ». Le responsable américain a également annoncé le placement d’un certain nombre d’autres pays sur cette « liste noire », dont l’Algérie. « Je place également l’Algérie, les Comores, Cuba et le Nicaragua sur une liste de surveillance spéciale pour les gouvernements qui se sont livrés ou ont toléré de graves violations de la liberté religieuse », précise Antony Blinken dans son communiqué.

Lire aussi :
Diplomatie : « La France et l’Algérie sont unies » (Le Drian)

l’Amérique déterminés à faire progresser la liberté religieuse en Algérie et partout ailleurs

« Les États-Unis ne faibliront pas dans leur engagement à défendre la liberté de religion ou de conviction pour tous et dans tous les pays », affirme le responsable américain, qui estime que « dans beaucoup trop d’endroits dans le monde, nous continuons de voir des gouvernements harceler, arrêter, menacer, emprisonner et tuer des individus simplement parce qu’ils cherchent à vivre leur vie conformément à leurs croyances ». « Nous continuerons de faire pression sur tous les gouvernements pour qu’ils corrigent les lacunes de leurs lois et de leurs pratiques et qu’ils encouragent la responsabilité des responsables d’abus », ajoute le communiqué. Il est aussi précisé que « les États-Unis restent déterminés à travailler avec les gouvernements, les organisations de la société civile et les membres des communautés religieuses pour faire progresser la liberté religieuse dans le monde et remédier au sort des individus et des communautés confrontés à des abus, du harcèlement et de la discrimination en raison de ce qu’ils croient ou ne croient pas ».

Lire aussi :
Crise Algérie – France : Le Drian veut en finir avec les "blessures"

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL