Atténuation des mesures de confinement partiel

Algérie- Fermés pour éviter la propagation du coronavirus, les plages et les espaces de détente ont été ré-ouverts. Mais cela n’empêche pas le respect des gestes et barrières à respecter.

Les salles des fêtes ne sont toutefois pas concernées par la levée de mesures d’interdiction des plages et de fermeture des espaces de détente, a tenu à préciser le Premier ministre, rappelant l’interdiction  de tout type de rassemblement à travers le territoire national.

Les Algériens pourront se rendre à la plage et profiter des espaces récréatifs (salles de sport, etc.,) dès le 25 aout, après la levée des mesures imposées par les autorités, a affirmé, un communiqué des services du Premier ministère le 24 aout, ajoutant que le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmène Benabderrahmane, a décidé de réaménager les horaires de confinement partiel à domicile (de 22h à 6h) dans les wilayas concernées par la levée de ces mesures.

Conformément aux orientations du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, le Premier ministre, ministre des Finances, M. Aïmène Benabderrahmane, a décidé les mesures suivantes : le réaménagement des horaires de confinement partiel à domicile de vingt-deux heures jusqu’au lendemain à six  heures du matin, applicables dans les wilayas concernées, lit-on dans ce communiqué.

Lire cet article  De nouvelles nominations à la tête de Mobilis et Algérie télécom

Il a également été décidé la levée de la mesure de fermeture des espaces récréatifs de loisirs et de détente, des lieux de plaisance et des plages, avec le maintien des strictes mesures de prévention, souligne le même document, précisant que « ces mesures prennent effet à compter du mercredi 25 août 2021». Mais ces mesures ne concernent pas les salles des fêtes qui resteront fermées jusqu’à nouvel ordre, a tenu à préciser, dans un autre communiqué, le Premier ministère.

Pour rappel, les autorités ont resserré les vis en revenant au confinement partiel à domicile, dans le sillage de la troisième vague de la Covid-19, qui a vu une explosion des cas de contamination par le coronavirus avec une augmentation significative des décès, dont beaucoup sont dus au manque d’oxygène médical dans les établissements hospitaliers à travers plusieurs wilayas du pays.

Lire cet article  Cour militaire : 16 ans de prison ferme confirmé pour « le Djoundi Bouazza »

Le relâchement observé chez une partie de la population et l’abandon des mesures barrières a facilité la circulation du variant Delta du virus, plus dangereux et qui n’épargne aucune catégorie sociale, y compris les enfants, épargnés jusque-là par cette pandémie.

Ce pourquoi et une fois de plus, « le gouvernement rappelle le risque important de circulation du virus, lié au variant Delta, et invite à ce titre les citoyens à poursuivre, de manière rigoureuse, le respect des gestes barrières et des différents protocoles sanitaires adoptés par le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus et dédiés aux différentes activités économiques, commerciales et sociales », conclut le communiqué du Premier ministère.

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS