Au 7e vendredi, la mobilisation populaire reste intact

0

Malgré la démission de Abdelaziz Bouteflika du poste de Président de la République et les manœuvres du général Major Ahmed Gaid Salah, qui s’exhibe en « sauveur » de la nation, le mouvement populaire reste toujours en pleine forme et la mobilisation reste intacte.

 

« Ni Gaid Salah, ni Bensalah », « dégagez tous », sont les principaux slogans de revendications brandis, aujourd’hui 05 avril, au septième vendredi de mobilisation successif. À Alger centre, des dizaines de milliers de manifestants ont investi les rues de la capitale allant bout de leurs revendications. Après Bouteflika, c’est tout le régime « honni » qui doit disparaître.

« La démission de Bouteflika est une victoire, mais ce n’est pas tout ce qu’on demande, on veut le départ de tout le système politiques qui gouverne depuis des décennies », revendique Smail, jeune algérois croisé à la place Maurice Audin.

Malgré les appels au « lynchage » lancés par certains extrémistes contre les manifestantes, aucune agression ni dépassement n’a été constaté pour le moment.

Une forte présence des rappelés et radiés de l’armée nationale à la manifestation de ce vendredi. Ces dernier scandent aussi des slogans hostiles au système en place et demandent un changement radical.

Les manifestants qui brandissaient des pancartes au cours de la semaine en faveur du général Gaid Salah, ne sont plus visibles, car, très tôt le matin, les premiers manifestants leur ont demander de ne pas les montrer.

Source : inter-lignes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here