Bengrina demande la fermeture des « écoles privées francophones »

+ RECENTS

Le président du parti islamiste El Bina, Abdelkader Bengrina;a insisté ce samedi 22 mai 2021 à Sétif, a occasion de la campagne électorale pour les législatives du 12 juin, sur la nécessité de fermer tous les établissements scolaires francophones.

En effet l’homme politique, membre de la mouvance politique, a profité de la question délicate des conditions de travail des employés du secteur de l’éducation afin de déclarer que les revendications de ces derniers doivent être pris en charge et, par la même occasion a exhorté le premier ministre Abdelaziz Djerad ainsi que le ministre de l’Éducation, Mohamed Ouadjaout à fermer définitivement tous les établissements scolaires ou l’enseignement s’effectue en français, et qui favorisent majoritairement l’accès à une éducation supérieur à l’étranger qu’aux étudiants issus de ces écoles.

Le candidat au scrutin du 12 juin a également évoqué le rôle important de la nation qui est de préserver « l’identité nationale que l’occupant français a tenté d’effacer ». Ce dernier propose donc de favoriser l’éducation algérienne « authentique » et propose de subventionner les écoles coraniques, qui selon l’ancien ministre du tourisme et de l’artisanat, manquent cruellement de ressources matérielles pédagogiques.

Il faut « préserver l’identité nationale que l’occupant français a tenté d’effacer »

Bengrina a également invité les électeurs, lors de ce rassemblement populaire, qui s’est tenu dans la ville de Sétif aujourd’hui, samedi, en préparation des prochaines législatives, à se rendre massivement aux urnes.

Le politicien a déclaré que le Hirak instigué par le peuple algérien qui se rassemble incessamment chaque semaine afin de revendiquer un état de droit et des élections transparentes, ne devrait en aucun cas être détourné au profit d’aspirations malveillantes. Le leader du parti islamiste a comme à son habitude, a accusé ceux qu’il qualifie de “partis aux agendas douteux” de vouloir détruire le pays de l’intérieur, de déstabiliser la cohésion social en appliquant une politique “séparatiste ” et de s’approprier le Hirak en le transformant en  un mouvement idéologique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES PLUS LUS

NE MANQUEZ PAS !