Benzaïm exige l’expulsion de l’ambassadeur du Maroc en Algérie

Le sénateur du Front de libération nationale (FLN), Abdelouahab Benzaïm, s’est exprimé concernant la polémique entourant les agissements des représentants diplomatiques marocains à New York.

En effet, le politicien a exprimé son indignation, ce samedi 17 juillet 3021, face au comportement de l’ambassadeur du Maroc au Royaume-Uni, qui a distribué une note officielle contenant le soutien de Rabat « à l’autodétermination de la Kabylie ».

Dans une publication postée  sur son compte personnel Facebook, le sénateur a déclaré : « Le Maroc joue avec le feu et je pense que cette fois, il va se bruler ». Ce dernier a surenchéri en exhortant les autorités compétentes à « convoquer notre ambassadeur au Maroc  et à expulser au plus vite  l’ambassadeur du Maroc en Algérie ».  Toujours selon ce dernier le Maroc, a franchi une ligne rouge.

Lire aussi :  Justice : Tebboune lance l'ouverture de l'année judiciaire

Le MAE riposte

Quelques heures après, le ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger a condamné l’acte, et a accusé le Maroc d’irresponsabilité et manipulation, et de soutien au groupe terroriste. Le MAE, a écrit dans son communiqué,  » La représentation diplomatique marocaine à New York a fait distribuer à tous les pays membres du Mouvement des Non-Alignés une note officielle dont le contenu consacre formellement l’engagement du Royaume du Maroc dans une campagne hostile à l’Algérie ».

Le communiqué poursuit : « Cette communication constitue un aveu de culpabilité concernant le soutien marocain multiforme actuellement apporté à un groupe terroriste connu, comme ce fut le cas avec le soutien aux groupes terroristes qui ont causé l’effusion de sang des Algériens au cours de la « décennie noire ».

Lire aussi :  SMA : Hamzaoui se félicite du soutien de Tebboune

Le communiqué souligne : Cette déclaration diplomatique marocaine risquée, irresponsable et manipulatrice s’inscrit dans une tentative à courte vue, réductrice et vaine visant à créer une confusion honteuse entre la question de la décolonisation ainsi reconnue par la communauté internationale et ce qui est un complot contre l’unité de la nation algérienne.. Le ministère des Affaires étrangères a conclu ce communiqué déclarant que « L’Algérie condamne fermement cette grave dérive, y compris contre le Royaume du Maroc lui-même à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues. Face à cette situation née d’un acte diplomatique douteux émis par un ambassadeur, l’Algérie, république souveraine et indivisible, a le droit d’attendre une explication de la position officielle. »

 

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL