Bernaoui, un ministre qui émet des souhaits au lieu de prendre des décisions

0

Bernaoui, un ministre qui émet des souhaits au lieu de prendre des décisions

DIA-14 mai 2019: Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Bernaoui, émet des souhaits au lieu de prendre des décisions ! Il a ainsi a souhaité que la finale de la coupe d’Algérie de football opposant le CR Belouizdad et la JSM Bejaïa soit programmée après le mois de Ramadhan, sans pour autant fixer une date précise.
« J’espère que la finale de la coupe d’Algérie soit programmée après le Ramadhan pour qu’elle puisse se dérouler pendant la journée et non en nocturne », a expliqué le ministre. En sa qualité de premier responsable des sports en Algérie, le ministre aurait du presser la FAF à fixer la date de la finale et prendre ainsi une décision ferme afin de ne pas pénaliser les deux clubs qui sont qualifiés pour  ce match.
Il faut relever que la JSM Bejaia qui évolue dans le championnat de Ligue 2 est pénalisée dans la mesure où le championnat est terminé et l’équipe est contrainte de garder ses joueurs pour préparer la finale dont la date n’a  fixée. En d’autres termes, la JSMB continue de payer ses joueurs afin de les garder pour ka finale de la coupe d’Algérie dont la date n’est pas fixée. Ce qui n’est pas le cas du CRB qui évolue dans le championnat de Ligue 1 lequel n’est pas encore terminé.
« La date de cette finale sera fixée durant les tout prochains jours et sa domiciliation ne pose aucun problème, car l’Algérie possède plusieurs grands stades capables les uns comme les autres d’accueillir cet événement », a ajouté Bernaoui en préconisant que le choix du terrain se fasse de manière à « arranger » les deux antagonistes.
En somme, le ministre n’aura rien dit d’intéressant quand on sait que les autorités actuelles du pays évitent d’organiser la finale et souhaitent qu’elle soit reportée au mois de septembre ou octobre prochain.
Les autorités ne veulent pas s’aventurer à programmer la finale dans un stade qui sera plein à craquer. Les supporters risquent de ce fait de s’en prendre aux actuels dirigeants du pays et au gouvernement qui sont décriés par les manifestants chaque vendredi et ce depuis le 22 février dernier. 
Nassim Fateh  

 

Source : Dia Algerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here