Bouraoui la militante des droits de l’homme écope de deux ans de prison ferme

Algérie –Ce lundi 18 octobre 2021, la militante pour la démocratie et les droits de l’homme en Algérie, Amira Bouraoui, a vu ses peines de prison, prononcées en première instance, confirmées par le tribunal. Cette dernière est poursuivie depuis plusieurs années pour divers chefs d’inculpation.


La Cour de Tipaza a décidé aujourd’hui de confirmer deux peines de prison à l’encontre de Amira Bouraoui, la militante algérienne. Il s’agit d’une confirmation du verdict prononcé en première instance dans deux différentes affaires. Il s’agit entre autre d’ « outrage à un fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions, Atteinte à la personne du président de la République, et Diffusion d’informations susceptibles d’attenter à l’ordre public ». La deuxième affaire, toujours selon la même source, concerne une « atteinte aux préceptes de l’Islam et au Prophète ». A précisé, le CNLD Rappelons que Amira Bouraoui, a été condamnée le 4 mai dernier à deux ans de prison ferme pour la premiére affaire, et à deux ans de prison ferme (sans mandat de dépôt) pour la deuxiéme affaire. Le 11 octobre 2021, lors d’un procès en appel, en l’absence de l’accusée, le procureur a requis la confirmation du réquisitoire du premier procès à l’encontre de Amira Bouraoui.

Lire aussi :
Sahara occidental : pourquoi l'Algérie écarte l'idée d'une participation aux "tables rondes"

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL