20E MARDI DE MARCHE DES ÉTUDIANTS AVANT LES VACANCES : Signes avant-coureurs d’une mobilisation record

0

La communauté estudiantine écrit aujourd’hui son vingtième acte de mobilisation pour le changement pacifique dans le pays. Les étudiants et enseignants battront le pavé des rues des villes du pays, comme annoncé hier par les organisateurs du mouvement sur les réseaux sociaux. Ainsi, à la veille de leur acte 20, les étudiants se sont donnés rendez-vous afin de débattre de leur mouvement de contestation. Les discussions se sont concentrées sur l’avenir de la mobilisation estudiantine. Surtout que, le rendez-vous d’aujourd’hui est le dernier mardi de mobilisation avant les vacances universitaires fixées du 11 juillet au 2 septembre prochains. Un premier indice qui laisse prédire une mobilisation des étudiants plus forte à cette action de protestation. Le deuxième, c’est que le rendez-vous d’aujourd’hui reste décisif, notamment du fait que cette action coïncide avec l’arrivée à terme du mandat présidentiel du chef de l’État par intérim, Abdelkader Bensalah, fixé pour le 9 juillet selon l’énoncé de la Constitution. Un énoncé relatif à  son article  102, qui stipule qu’après son application, c’est le président du Conseil de la nation qui héritera des commandes du pays pendant une période de 90 jours. Une raison pour laquelle, «les appels à une démonstration de force à travers le pays se multiplient sur les réseaux sociaux», nous a affirmé hier Amir, un étudiant de la Fac Centrale d’Alger, ajoutant que « les étudiants comptent faire entendre leur voix pacifiquement à travers le pays pour dire «Non aux 2 B »; à savoir : Bensalah et Bedoui. Une déclaration qui affirme encore une fois l’attachement de la communauté estudiantine aux revendications populaires légitimes.

Pas de vacances pour le hirak des étudiants
Prédisant que la journée de mobilisation d’aujourd’hui «sera grandiose», notamment avec la présence des étudiants résidents qui ont tenu à occuper les résidences universitaires, toujours ouvertes, Amir aborde le sujet de l’avenir du mouvement estudiantin. «À l’issue des discussions qui se sont intensifiées ces dernier jours, dans les différents établissements universitaires de la capitale, les étudiants résidents se sont mis d’accord sur la poursuite du mouvement de protestation dans leurs wilayas respectives», nous a-t-il fait savoir.
De son côté, Souad, une étudiante à l’université des sciences et de technologie Houari Boumediene (USTHB), s’adressant aux «anciennes figures du pouvoir en place » qui, selon elle, «misent toujours sur l’essoufflement du mouvement des étudiants durant la période des vacances », elle indique que la communauté estudiantine ne s’apprête pas à livrer son ultime combat ce mardi. Bien au contraire, «les étudiants ne tireraient pas leur dernière cartouche», a-t-elle estimé d’un ton rassurant. En d’autres termes, les étudiants continueront leur mouvement de protestations durant toute la saison estivale.
Mohamed Amrouni

Source : lecourrier-dalgerie

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here