3E ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’AFRIPOL : L’Algérie réélue pour un nouveau mandat de deux ans

0
Source :

La 3ème assemblée générale de l’Afripol, s’est clôturée, avant-hier, à l’hôtel El Aurassi à Alger, avec l’adoption d’une série de recommandations, outre l’élection de l’Algérie pour présider ce mécanisme pour un nouveau mandat de deux ans. C’est ce qui a été révélé lors de la conférence de presse, co-animée par le Directeur général de la Sûreté nationale et président de l’AG d’Afripol, Khelifa Ounissi et le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA), Smaïl Chergui.

À cette occasion, le patron de la DGSN s’est félicité du « renouvellement de la confiance à l’Algérie de présider l’Afripol », assurant que celle-ci va « assumer la noble mission de lutte contre le terrorisme et les formes diverses de la criminalité organisée ». Faisant savoir que les membres de l’Afripol avaient soutenu la proposition du prolongement du mandat du bureau exécutif de l’Afripol et de son secrétariat exécutif, l’intervenant a révélé que cette décision témoigne de la « vision éclairée » et de « la volonté » à faire progresser dans un « climat serein », empreint de « stabilité et de solidarité notre jeune organisation ». Par ailleurs, il a fait savoir que certaines des recommandations dégagées par l’Afripol visaient à promouvoir et à renforcer la coopération policière africaine, à travers l’utilisation du système de communication Afsecom.
« L’adoption du plan quinquennal 2020-2024 de l’Afripol lors de cette 3ème AG », a ajouté M. Ounissi, « devrait aider les États membres de l’UA à améliorer l’action des services de police pour une lutte efficace contre les différentes formes de criminalité et s’adapter à un contexte sécuritaire mondial en perpétuelle mutation ».
Précisant que la 4ème AG sera organisée au Nigéria en 2020, l’intervenant a rendu hommage aux hautes autorités du pays pour avoir soutenu le processus de mise en  œuvre de l’Afripol, affirmant que l’Algérie est « dans son rôle, un rôle d’acteur, à l’avant-garde de la cause africaine, une Afrique que nous voulons grande, prospère stable et sereine. Soyons unis, mobilisés et engagés pour un avenir meilleur pour notre contient ». Quant à Smail Chergui, il a fait savoir que cette « Assemblée a été couronnée par plusieurs recommandations reflétant les aspirations et objectifs du continent africain à la réalisation de la paix et la sécurité, dont « l’accord de coordonner le travail avec les responsables des dispositifs de la police africaine pour l’application des missions et opérations conjointes en matière de lutte contre le terrorisme et le crime transfrontalier ».
Cette recommandation exprime l’attachement des membres d’Afripol au travail collectif qui aura un impact positif sur le retour à la sécurité et à la stabilité en Afrique, selon M. Chergui.

Lire aussi  MIHOUBI À CONSTANTINE : «Le peuple sera maître de son choix»

Adoption d’un plan stratégique de prévention
Parmi les recommandations de l’Assemblée, il a cité « l’adoption d’un plan stratégique de prévention et de lutte contre le crime organisé, le terrorisme et la cybercriminalité pour une durée de 5 ans », précisant que ladite stratégie reposait sur 7 axes, notamment la mobilisation des moyens matériels et humains, la consolidation de la coopération entre les institutions policières et les autres forces de sécurité, en sus de la réalisation d’études stratégiques sur le crime organisé et le renforcement de la coopération internationale et régionale en matière de prévention et de lutte contre le crime et « l’adoption du système juridique devant régir le système de communication AFISECOM lancé dans 50 pays africains ».
À une question sur les missions confiées à Afripol concernant l’extradition des individus recherchés par la justice algérienne, M. Chergui a indiqué que « cela n’est pas à écarter dans notre programme d’action et tous les individus recherchés par la justice en Algérie ou dans un autre état seront extradés par des voies sûres ». « L’Afrique a un programme d’action pouvant faire d’Afripol un pivot de paix et de sécurité » dans le continent, a-t-il ajouté.
De même, il a fait savoir qu’Afripol « signera, prochainement, un accord avec l’Organisation d’Améripol (Organisation de la police des pays d’Amérique), soulignant que la coopération entre les organisations criminelles requérait une intensification de la coopération sécuritaire entre l’Afrique et le reste des organisations internationales et régionales ».
Lamia Boufassa

Source :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici