Répression au sein de la Cour de Justice d’Oran : magistrats boycottent le scrutin du 12 décembre

1
Source :

L’intervention violente et musclée des forces de la gendarmerie nationale au sein de la Cour de Justice d’Oran pour disperser et chasser les magistrats et juges en grève a fait de nombreux blessés, a-t-on de plusieurs sources concordantes. Une juge enceinte a été transférée vers les urgences du CHU d’Oran et un autre magistrat s’en est sorti avec des vilaines blessures au bras.

D’autres cas ont été signalés, mais nous n’avons pas pu les vérifier ou les confirmer. Par ailleurs, à la suite de cette humiliante répression, les magistrats grévistes ont lancé l’initiative de préparer un appel au boycott de l’organisation des élections présidentielles du 12 décembre prochain. Cette initiative n’a pas encore été officiellement annoncée ni adoptée par le syndicat national des magistrats.  Mais, d’après plusieurs magistrats grévistes contactés par Algérie Part, cette idée commence à faire son chemin car les juges contestataires se considèrent contraints à endurcir leur lutte contre le ministre de la Justice.

Lire aussi  AHMED BENSAÂDA, ENSEIGNANT ET CHERCHEUR UNIVERSITAIRE : «Le Hirak est positif, il pose des problèmes sérieux de démocratie…»
Source :

1 COMMENTAIRE

  1. Honneur à tous ces juges qui revendiquent
    L’indépendance totale de la justice ,bravo à
    Vous et vive l’Algérie libre et démocratique…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici