AFFAIRE DES CONSERVATEURS FONCIERS DE KAMEL CHIKHI : Le procès en appel reporté pour le 27 octobre

0

La Cour d’Alger a décidé, hier, le report, pour la troisième fois consécutive, du procès en appel de l’homme d’affaires Kamel Chikhi dit « El boucher », principal accusé dans l’affaire des conservateurs fonciers, au 27 octobre prochain. Ce report intervient à la demande des avocats de la défense. Dans cette première affaire dans laquelle sont poursuivis 12 cadres de l’Urbanisme et de la Conservation foncière d’Alger , pour «corruption», «abus de fonction» et «perception d’indus cadeaux», Kamel Chikhi, a été condamné à une peine de dix ans de prison ferme assortie d’une amende d’un million de DA . Cinq autres accusés ont été condamnés à une peine de 8 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un million de DA, alors que quatre autres ont écopé d’une peine de 5 ans de prison ferme , deux accusés de 4 ans de prison ferme et un accusé condamné à 6 ans de prison ferme. Le tribunal a décidé également la saisie des biens immobiliers de sept accusés.
Le tribunal de Sidi M’hamed (Alger) avait requis une peine de dix ans d’emprisonnement ferme, assortie d’une amende d’un million de DA à l’encontre de Kamel Chikhi, avec l’interdiction, pendant cinq ans, de conclure des marchés publics, outre le versement de dix millions de DA au Trésor public en tant que partie civile. Par ailleurs, le tribunal a requis la saisie des biens immobiliers de certains accusés et des membres de leurs familles, et des amendes de 500 000 DA.
Le procureur de la République près du même tribunal avait requis une peine de dix années d’emprisonnement assortie d’une amende d’un million de DA à l’encontre du principal accusé Kamel Chikhi pour « incitation à l’abus de pouvoir et octroi de pots-de-vin à des fonctionnaires des services de l’urbanisme d’Alger en contrepartie d’indus services ». En outre, le ministère public avait requis la saisie de tous les avoirs issus du crime avec des peines allant de deux à dix ans de prison et des amendes allant de 50 000 DA à 1 000 000 DA à l’encontre des 12 autres détenus poursuivis pour « abus de pouvoir et de fonction et acceptation de pots-de-vin et de cadeaux de l’accusé principal « El Boucher » en contrepartie de facilitations administratives pour la réalisation de ses projets immobiliers ».
Kamel Chikhi est poursuivi dans trois autres affaires dont la saisie de 701 kg de Cocaïne au port d’Oran. L’instruction dans cette affaire se poursuit toujours auprès du juge d’instruction près le pôle judiciaire de Sidi M’Hamed. Plus de 37 personnes ont été interpellées depuis l’ouverture de l’enquête. Les six principaux accusés ont été placés sous mandat de dépôt le 7 juin dernier. L’ancien Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdelghani Hamel, et des membres de sa famille, sont également impliqués dans cette affaire.
Lamia Boufassa

Lire aussi  PRÉSIDENTIELLE 2019 : Belaïd, Adoul et Bengrina déposent leurs candidatures

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici