Algérie : Ahmed Ouyahia interdit de quitter la prison de El Harrach

5

Algérie : La direction de la prison de El Harrach aurait refusé à l’ancien Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia de quitter l’établissement pénitentiaire pour effectuer des soins et des contrôles médicaux dans un établissement hospitalier, rapporte ce mercredi 26 juin le média arabophone Echorouk.

Placé en détention préventive à la prison de El Harrach depuis le 12 juin, où son état de santé se serait gravement détérioré, Ahmed Ouyahia aurait introduit une demande auprès de l’administration de l’établissement pénitentiaire pour l’autoriser à effectuer des soins et des contrôles médicaux dans un établissement hospitalier civil. Cependant, la requête de l’ex-Premier ministre aurait été rejetée par la direction de la prison.

Lire aussi  La protection civile sensibilise contre les risques d’asphyxie :Pour «Un hiver chaud et sans risques»

L’administration de l’établissement pénitentiaire a néanmoins autorisé le médecin traitant de Ahmed Ouyahia à se rendre à l’intérieur de la prison afin de lui prodiguer les soins nécessaires.

 

ALGERIEPART

5 Commentaires

  1. Pourquoi pas un traitement médical dans un hôpital en Suisse…et une prise en charge de l’état Algérien…

    Sa ne manque pas de culot ce premier ministre co-fondateur d’un état voyoutocrates.

    Désormais, il connaîtra une seule liberté… celle de l’espace de ses cauchemars… jusqu’à perpétuité.

    Rendons justice à l’Algérie.
    Vive l’Algérie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici