ASSIETTES FONCIÈRES ET FONDS NÉCESSAIRES À LA RÉALISATION DES PROJETS DE LOGEMENTS EN SUSPENS : L’engagement du gouvernement Bedoui

0

Prenant acte des requêtes émises récemment à propos du manque de foncier pour la réalisation des différents projets de logements, sous leurs différentes formules, le gouvernement s’est penché sur la question et s’engage à lever cette importante contrainte, maintes fois soulevée, aussi bien par les autorités locales que les intervenants dans ce secteur.

C’est ce qu’a affirmé, jeudi dernier à Alger, le Premier ministère qui, dans un communiqué rendu public, explique qu’« une réunion interministérielle, s’est tenue pour traiter toutes les difficultés relevées dans le cadre de la réalisation des logements du secteur, telle que la disponibilité des assiettes foncières».

Le foncier récupéré consacré au programme AADL
Présidant cette réunion, le Premier ministre a affirmé que « le Gouvernement poursuivra sa politique visant à accompagner et à prendre en charge les besoins de toutes les franges de la société, y compris en réunissant toutes les conditions permettant à chaque citoyen éligible d’obtenir un logement décent, notamment les souscripteurs au titre des différentes formules de logement, AADL en tête, en mobilisant les ressources financières nécessaires au parachèvement de la réalisation de ces programmes et en aplanissant toutes les difficultés relevées telles que la disponibilité des assiettes foncières».
La même source a détaillé que le Premier ministre a donné son accord de principe « pour consacrer les parcelles de terrains récupérées suite à l’élimination des bidonvilles restants à la réalisation du programme AADL».

Lire aussi  Réunion de la Ligue Arabe sur El-Qods et la Palestine : Messahel pointe le rôle de la communauté internationale

Qu’en est-il du LPA
Le communiqué du Premier ministère révèle également qu’«une opération d’identification des assiettes foncières nécessaires au parachèvement de la partie restante du programme AADL de la wilaya d’Alger, fraichement menée par une commission intersectorielle, a permis d’assurer la disponibilité de toutes les assiettes foncières de logements, soit
44 323 unités».
Dans ce sens, il y a lieu de souligner qu’Alger la capitale, a fait déjà face, alors à un flagrant déficit de foncier urbain pour le parachèvement de la partie restante du programme AADL, le problème d’accès au foncier, reste posé dans la wilaya. Et les services de wilaya sont appelés à partir en quête de nouvelles assiettes foncières au niveau de ces différentes communes pour pouvoir répondre à la forte demande des Algérois désirant décrocher un logement public aidé (LPA), dont les préinscriptions ont d’ores et déjà été lancées depuis le 1er octobre, et avaient atteint, au premier jour, les 80 000 postulants.
Dans ce sens il est à rappeler que pas moins de 7 000 logements ont été consacrés au LPA dans la Capitale. Dans ce sens, le ministre, Beldjoud, avait assuré que « l’opération d’élaboration des listes des bénéficiaires du nouveau programme des logements contient 121 000 unités à l’échelle nationale.»
Mohamed Amrouni

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici