AVEC 36 800 PÈLERINS POUR LA SAISON DU HADJ 2019 Le quota de l’Algérie n’a pas évolué

0

Le quota de l’Algérie pour la saison du Hadj 2019 reste inchangé. C’est ce qui a été précisé, hier, par l’ambassadeur du Royaume d’Arabie saoudite, Abdelaziz Ben Ibrahim El-Omaïrini, lors d’un, point de presse, animé à l’Ecole saoudienne à Alger. Cette rencontre avec les journalistes algériens a été consacrée aux préparatifs pour la réussite de la saison du Hadj.

Précisant que le quota de pèlerins de l’Algérie a été fixé à 36 800 hadjis, l’ambassadeur a indiqué que le premier vol à destination des Lieux Saints de l’islam est programmé pour le 15 juillet prochain, tandis que le dernier vol est prévu pour le 6 août. « Certes, il y a une volonté d’augmenter le quota de l’Algérie, mais la capacité d’accueil des Lieux Saints ne le permet pas », a précisé Ben Ibrahim El-Omaïrini, tout en notant que le Royaume « ne  peut en aucun cas réduire le quota d’un pays pour augmenter celui d’un autre ». Par ailleurs, le diplomate a indiqué que les services consulaires ont délivré entre 7000 et 12 000 visas Omra durant le mois sacré du Ramadhan.
D’autre part, l’ambassadeur a précisé que « le Royaume a délivré 2 885 visas pour toutes sortes de visites, hors Hadj et Omra ».
En ce qui concerne l’opération des systèmes de l’empreinte génétique, Ibrahim El-Omaïrini s’est félicité du lancement de la procédure, au même titre que le système des visas électroniques. Selon ses dires, « les deux systèmes ont permis de faciliter l’opération de déplacement pour les pèlerins algériens et leur prise en charge ».

Lire aussi  L’EX-COMMANDANT DE L’ALN A SUBI UNE OPÉRATION CHIRURGICALE À L’HOPITAL MUSTAPHA D’ALGER : «Lakhdar Bouregâa va bien», rassure sa famille

«La sécurité des pèlerins relève de la responsabilité du Royaume»
Ceci s’ajoute aux efforts considérables déployés par le Royaume, qui a mobilisé 32 000 secouristes et médecins en vue d’assurer la prise en charge sanitaire des visiteurs des Lieux Saints, outre la mobilisation de 100 000 agents de sécurité pour assurer la sécurisation de toute l’opération.
Sur ce point, Ben Ibrahim El-Omaïrini a assuré que « la sécurité des pèlerins relève de la responsabilité du Royaume ». L’intervenant a, en sus, indiqué que des chambres froides conçues avec du verre seront implantées sur les lieux du pèlerinage pour permettre aux pèlerins de faire une pause afin de soulager la fatigue causée par les chaleurs torrides et extrêmes, outre le recours à l’utilisation de tentes à deux étages à Mina. L’ambassadeur a rappelé, entre autres, la mise en service du train reliant la ville de la Mecque à celle de Médine, qui permet d’augmenter la capacité des moyens de transport des pèlerins. L’ambassadeur qui, rappelons-le, a été nommé en Algérie au mois de novembre dernier, a précisé enfin que 2,5 millions de pèlerins sont attendus cette année pour accomplir le cinquième pilier de l’islam.
Lamia Boufassa

Source : lecourrier-dalgerie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici