COMPLEXE SIDER EL-HADJAR : Remise en marche du haut-fourneau après six jours d’arrêt

0

Le haut-fourneau du complexe Sider El-Hadjar (Annaba) a été remis en marche dimanche dernier après six jours d’arrêt dus à la baisse de stocks de fer brut à un  niveau ne permettant pas la poursuite de l’activité du haut fourneau, a fait savoir le directeur général par intérim du complexe, Lotfi Manaâ.
Le même responsable a indiqué que les stocks en fer brut du complexe ont été augmentés à un niveau assurant l’activité d’une semaine en attendant la résolution du problème des approvisionnements en matière première, rappelant que le complexe consomme quotidiennement environ
8 000 tonnes de fer brut. Aussi, 75 % de la matière première nécessaire au fonctionnement du haut-fourneau sont fournis par la mine d’El Ouenza et 25 % par la Mine de Boukhedra dans la wilaya de Tébessa, selon la même source.
Il convient de noter que durant les 6 jours d’arrêt de ce haut fourneau, aucune réaction n’a été faite par les responsables à la tête du ministère de l’Industrie et des Mines.
Cependant, une fois celui-ci remis en marche, ce département s’est, enfin, prononcé et a annoncé de soi-disant mesures permettant le renforcement de l’approvisionnement en minerai de fer.
Il a été, a cet effet, décidé la mise en place, dès lundi 9 septembre, des moyens et de la logistique nécessaires pour augmenter la cadence des approvisionnements du complexe en minerai de fer à partir des mines d’Ouenza et Boukhadra et constituer les stocks pour alimenter le complexe, ainsi que le renforcement des moyens de transport par la contribution de la SNTF et tendre vers une navette de quatre (4) rames par jour et la SNTR, à raison de 50 camions par jour, pour acheminer le minerai de fer vers le complexe et maintenir des niveaux de stocks adéquats.
Cela permettra de régler les problèmes liés à l’accès au niveau des mines de Ouenza et Boukhadra et aménagement d’espaces supplémentaires de stockage au niveau du complexe, a fait savoir le ministère dans un communiqué rendu public dimanche dernier.
Pour rappel, depuis 2019, Sider El-Hadjar a enregistré trois arrêts du haut-fourneau liés aux perturbations des approvisionnements en fer brut et à la baisse de ses stocks, alors que des responsables du complexe avaient expliqué que l’arrêt est une mesure préventive nécessaire pour la préservation de cette installation industrielle. Sider El-Hadjar produit quotidiennement près de 2 500 tonnes d’acier liquide, soit une production annuelle d’environ 800 000 tonnes. Le complexe a bénéficié d’un programme d’investissement portant sur la modernisation de ses installations afin d’en porter sa production à 1,2 million tonnes de produits ferreux et d’acier.
Ania Nait Chalal

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici