Documents exclusifs. Les millions d’euros versés par le fils d’Ouyahia à son notaire en Suisse depuis Dubai

4

Le fils d’Ahmed Ouyahia, Lamine Ouyahia, a transféré plusieurs millions d’euros et de dollars depuis Dubai aux Emirats vers les comptes bancaires de son notaire Salim Becha en Suisse. Algérie Part a obtenu des documents exclusifs qui retracent ces transferts de devises très conséquents. 

Selon nos investigations, ces transferts effectués depuis Dubai vers Zurich en Suisse concernent des opérations et des prestations de services effectuées en Algérie. Et les documents en notre possession démontrent effectivement que Lamine Ouyahia payait effectivement son notaire Salim Becha depuis Dubai pour le travail de consulting qui lui réalisait en Algérie. Des prestations effectuées en Algérie, mais rémunérées depuis Dubai et Zurich, nous sommes bel et bien face à un mécanisme sournois d’évasion fiscale. En effet, ces sommes colossales payées par le fils d’Ahmed Ouyahia n’ont pas été déclarées à l’administration fiscale algérienne. Et ces virements ont échappé totalement au contrôle des autorités algériennes. Et pourtant, les marchés et les activités ont été conclus ou réalisés en Algérie.

Ces pratiques scandaleuses portent un véritable préjudice à l’intérêt du Trésor Public en Algérie. Et pour cause, comme le démontre de document exclusif en notre possession, en octobre 2018, Lamine Ouyahia a versé depuis Dubai plus de 2,5 millions d’euros à son notaire Salim Becha qui a réceptionné cet argent au niveau de son compte bancaire à Zurich en Suisse.  Cet argent concerne clairement une commission pour des services réalisés en Algérie comme l’indique ce document bancaire authentique. 

 

Lamine Ouyahia paie à Dubai son notaire qui reçoit son argent à Zurich alors que la prestation est faite à Alger. Une évasion fiscale qui soulève de nombreux soupçons. Et ces transferts de devises ne sont pas un cas isolé. Nous avons en notre possession plusieurs documents bancaires démontrant que Lamine Ouyahia a procédé à plusieurs paiements au profit de son notaire Salim Becha depuis l’étranger et toujours à partir de Dubai. L’argent atterrit à chaque fois en Suisse à Zurich comme il apparaît dans cet autre document obtenu au cours de nos investigations et qui porte sur un virement d’une somme fixée à 1,4 million d’euros.

Pourquoi Lamine Ouyahia traite-t-il de manière aussi privilégiée son notaire ? Selon nos investigations, les deux hommes sont très proches et même associés dans plusieurs affaires. C’est Salim Becha qui aide Lamine Ouyahia dans ses transactions financières à Alger. Et ce notaire bien côté à Alger dispose, comme par hasard, de bureaux à Paris et Genève.

Selon nos investigations, certaines sommes transférées passent par un réseau de bureaux de change, une astuce employée par les deux hommes pour voiler au maximum la tracabilité de ces millions d’euros ou de dollars. Le fisc algérien ignore tout de ses commissions en devises. Les deux hommes s’enrichissent en Algérie, mais cachent leur argent à l’étranger. Les pertes financières sont énormes pour l’Algérie à cause de ces pratiques. Nous poursuivons nos investigations et nous reviendrons sur ce sujet avec de nouvelles révélations.

4 Commentaires

  1. Coordination justice media ‘ il n’ aura pas un corrompus dans le coin’ assez gavé ces autruches sur le dos du peuple et son État ‘un bon debut de nettoyage Général’ bon continuation

  2. l’OPA.
    Opération pillage de l’Algérie.
    Lancée par la smala des Ibn Boutef el saahraquines date de l’élection de Ali baba Abdel Aziz Bouteflika el seeraahk.

    Sa légendaire réputation de voleur a commencé durant les années 60.
    Il a volé l’argent de son propre ministère, les affaires étrangères. C’est un secret de polichinelle…

    Argent planqué en Suisse, n’a jamais été restitué.

    En clair, nous vivons le marasme de la chronique d’une histoire annoncée…

    Le vol, la corruption, la trahison, et le mensonge, ont transcendé la bonne gouvernance.

  3. Le notaire Salim Becha a été designé par l’EPLF d’Alger Ruisseau à établir les actes des citoyens ayant( acheté des logements CNEP / EPLF.

  4. Monsieur Bechar est mêlé dans la promotion
    Glad Invest promotion libanaise qui a coulé grâce à ses montages financiers bidons

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here