Effondrement de l’empire de Ali Haddad : Son groupe médiatique mis en vente

0

Le groupe médiatique du milliardaire emprisonné Ali Haddad est proposé à la vente. C’est ce qu’on apprend de son directeur Abrous Outoudert qui a signé un communiqué dans ce sens. Le groupe médiatique « Temps nouveaux » estime qu’il est impossible de continuer à ce rythme avec la crise financière qui le secoue. Le groupe médiatique de Ali Haddad compte les journaux Le Temps d’Algérie et Waqt El Djazaïr et les chaines de télévision Dzaïr TV et Dzaïr News. L’effondrement de l’empire de Ali Haddad semble une hypothèse plausible.

« L’ampleur des difficultés financières auxquelles est confrontée aujourd’hui l’entreprise appellent des mesures beaucoup plus radicales, comme trouver un repreneur» affirme le directeur du groupe. Cependant, il affirme que les propriétaires du groupe ont l’intention de faciliter la transaction pour l’intérêt des travailleurs. Aussi pour préserver les entreprises.

Lire aussi  Hadj : Décès d'un troisième pèlerin algérien, une femme âgée de 64 ans

Abrous Outoudert affirme que la direction est sensible au désarroi des travailleurs, dont des journalistes. Ces derniers ont manifesté mercredi devant la maison de la presse Tahar Dajout à Alger pour dénoncer leur situation de crise et appeler à sauver leurs outils de travail.

Vers l’effondrement de l’empire de Ali Haddad ?

Le directeur rappelle que le groupe ETRHB a toujours aidé son groupe médiatique quand il rencontre des difficultés. Mais, aujourd’hui, le groupe ne remporte plus les marchés publics et n’est donc plus en mesure de faire face aux difficultés de son groupe de médias. Pire encore, les annonceurs ont cessé de choisir les médias du groupe comme supports.

Lire aussi  DÉSORDRE, ATTENTES INTERMINABLES ET IMPROPRETÉ DANS LES HÔPITAUX À ALGER : Les services d’urgences dans un sale état !

Pour cela, l’effondrement du groupe média ne peut que survenir. Reste à savoir néanmoins si cela est un prélude à un effondrement de l’empire de Ali Haddad. Particulièrement depuis que les juges d’instruction fouinent dans ses dossiers, liés principalement aux marchés publics que son groupe a obtenus. Sachant aussi que les Haddad ont décidé, récemment, de vendre leurs actions dans le capital de l’USM Alger.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici