GAÏD SALAH MET EN GARDE CONTRE SES EFFETS”La mondialisation est devenue un outil de domination”

0
GAÏD SALAH MET EN GARDE CONTRE SES EFFETSle vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, le général de corps d’armée

La communication était l’un des facteurs clés de la réussite de la guerre de Libération nationale.

Lors de la journée d’étude portant sur «la communication opérationnelle au sein de l’Armée nationale populaire», organisée hier en exécution du plan de communication de l’Armée nationale populaire pour l’année 2017-2018, au niveau du Cercle national de l’armée, le vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, a souligné, rapporte un communiqué du ministère de la Défense nationale, transmis à notre rédaction, que la communication et l’information sont sans aucun doute, le concept qui contribuera à asseoir un système global de défense nationale, d’où estime le vice-ministre de la Défense nationale le fait que «l’information et la communication dans son état actuel développé a réussi, à l’ère de la révolution de l’information et des télécommunications, à faire du monde entier un petit village, où le phénomène de la mondialisation est devenu un outil de domination, visant à travers tous ses moyens à orienter l’opinion publique internationale et l’organiser autour d’une vision économique, sociale et culturelle unique, où se fondent les spécificités de chacun et les fondements de leurs identités nationales».
Pour le général de corps d’armée «ce sont des défis réels, et nous sommes, au sein de l’ANP conscients de l’impératif de les soulever, en oeuvrant, à tracer une stratégie d’information et de communication efficace, puisant dans les valeurs de notre glorieuse Révolution, de notre ancrage historique et national, plein de gloire et de bravoure, adaptée à notre identité nationale et à nos spécificités, capable d’ériger un appareil de défense nationale, aux missions complémentaires et coordonnées, où la communication opérationnelle joue un rôle important et axial». Avant d’aborder le sujet de la mondialisation qui est donc un des défis à soulever pour défendre le pays des aléas de cette nouvelle forme d’impérialisme et de colonisation, le chef d’état-major de l’ANP avait précisé que «…l’organisation de cette journée d’étude en ce mois sacré de novembre constitue une autre face de sa commémoration et une nouvelle opportunité pour se remémorer le plus grand des hauts faits nationaux qu’est le déclenchement de notre glorieuse Révolution libératrice, dont le peuple algérien vient de commémorer le 63ème anniversaire». Rendant hommage dans ce contexte aux martyrs qui ont sacrifié leurs vies pour la liberté et l’indépendance de l’Algérie, le vice-ministre de la Défense nationale ne manquera certainement pas l’occasion pour déclarer: «Dans ce sillage, je tiens à rappeler devant vous l’ingéniosité de ceux qui ont fait la gloire de l’Algérie et qui l’ont inscrite dans l’histoire de l’humanité, en menant la plus grande Révolution du XXe siècle. Ce sont ces braves chouhada et moudjahidine qui ont conféré la plus grande importance à ce domaine essentiel durant notre glorieuse Révolution, et ce, malgré des circonstances difficiles.»
Le général de corps d’armée a mis l’accent ensuite sur l’importance de la communication qui était l’un des facteurs clés de la réussite qui a mené à la victoire de l’Algérie en indiquant que les révolutionnaires algériens, «étaient parfaitement conscients que l’information et la communication étaient une arme efficace face à l’appareil de propagande, d’imposture et de guerre psychologique adopté par le colonisateur abject, dans l’objectif d’isoler la Révolution de son prolongement populaire et de dissimuler les bravoures et les sacrifices de ses meneurs, qui méritent de nous tous, aujourd’hui et toujours, toutes les prières pour le repos de leurs âmes, et de se rappeler avec fierté qu’ils étaient et demeureront à jamais source d’inspiration pour les peuples aspirant à la liberté».
Pour le vice-ministre de la Défense nationale cette grande révolution qui marquera, à ne pas en douter l’Histoire est un fait qui fait aujourd’hui «objet d’études des grandes écoles militaires et centres de recherches, qui essaient de découvrir les sources de la force et du défi de la personnalité algérienne, façonnée à travers l’histoire à bannir la soumission et la servilité, faisant face aux malheurs et difficultés, et attachée à son pays, pour qu’ainsi triomphe l’Algérie, grâce à l’aide de Dieu Tout-Puissant». Aux termes de son intervention, le général de corps d’armée a affirmé, rapporte le MDN que la communication opérationnelle est une partie intégrante de notre stratégie de défense basée sur la lecture clairvoyante des événements et sur le développement des méthodes de travail permettant de remédier à tous les problèmes imposés par les circonstances. A ce titre, le chef d’état-major de l’ANP ajoute: «Aujourd’hui, notre pays est devenu un exemple de quiétude et de stabilité, en dépit de toutes les tentatives vaines et désespérées de le tirer vers l’insécurité et ce, grâce à la conscience du peuple dans toutes ses catégories, et de la confiance qu’il place en son Armée républicaine nationale, qui a toujours été au front de l’édification et de la construction, et face au terrorisme et à la criminalité organisés dans toutes leurs formes.» C’est justement, déclare le conférencier, cette «communication opérationnelle réussie est celle qui participe résolument à l’accomplissement des missions dans un milieu de coordination et d’entraide, oeuvrant ainsi au bon commandement des opérations, à une meilleure supervision, quelle que soit sa complexité. C’est ainsi que la communication opérationnelle devient un modèle à suivre dans l’interaction adéquate et efficace entre les composantes du corps de bataille, quelle que soit sa nature».
Le général de corps d’armée enchaîne: «La réussite de la communication et l’efficacité de ses outils est considérée, ainsi, comme une garantie essentielle au succès de la conduite des opérations militaires, de leur complémentarité et de l’harmonie de leurs composantes.» Au sein de l’ANP, précise le vice-ministre de la Défense nationale, la communication réussie «est une partie intégrante de notre stratégie de défense, elle est la soupape de sécurité du lien sacré entre le peuple et son armée. Une armée républicaine au service du pays, fidèle au serment des chouhada, déterminée à soulever tous les défis et faire face aux dangers quelles que soient leurs ampleurs, dans l’objectif de garantir la sécurité et la quiétude à travers tout le territoire national».

Source : lexpressiondz.com

Lire aussi  Abdelmadjid Tebboune se défausse sur la France

lexpressiondz.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici