GRANDIOSES MARCHES A BOUIRA ET BOUMERDES : Appels unanimes à la libération des détenus

0

Ils étaient des dizaines de milliers de citoyennes et citoyens qui sont descendus hier dans la rue à la faveur du 20e vendredi de mobilisation populaire et citoyenne pacifique pour le changement du système politique en place. Une dynamique en cours, et revient chaque vendredi, depuis le lancement du mouvement citoyen du 22 février dernier.

Drapeau national et emblème amazigh, des banderoles et des pancartes à la main, les milliers de citoyens présents à la Place des Martyrs du centre ville de Bouira, aux environs de 13h30, ont enclenché leur marche pour sillonner les principaux boulevards du chef-lieu de la wilaya tout en scandant des slogans contre le système, mais aussi exiger haut et fort la libération des jeunes manifestants incarcérés depuis le 19 juin dernier, après leur arrestation à Alger.
Des manifestants qui s’apprêtaient à prendre part à la marche du vendredi qui étaient appréhendés par les services de sécurité pour avoir brandi l’emblème amazigh. Parmi les 21 jeunes incarcérés, trois sont originaires de la région de Haïzer, relevant de la wilaya de Bouira. Il importe de souligner que cette 20e marche, qui coïncide avec l’anniversaire de l’Indépendance nationale, s’est déroulée dans un calme total en dépit de la présence importante des éléments des services antiémeutes et autres policiers en tenue et en civil. Aucun incident majeur n’est à signaler durant cette manifestation. Les manifestants qui ont défié une chaleur qui a atteint, durant la journée, les 42°, pour se faire entendre à travers leur action ont commencé à se disperser aux environs de 16h.

Forte mobilisation à Boumerdès
Dans les rues de Boumerdès, des milliers de citoyens, dont de nombreuses familles, sont sortis encore  pour le 20e vendredi de mobilisation populaire depuis le déclenchement du mouvement citoyen pacifique du 22 février.  Cette journée, qui coïncide avec la fête du 5 Juillet, est marquée par une forte mobilisation de citoyens, qui ont rappelé le combat libérateur en rendant un vibrant hommage aux chouhada et aux moudjahidines. Ils n’ont pas omis en cette occasion, de dénoncer l’incarcération du commandant Lakhdar Bourgaa, un des héros qui ont libéré le pays tout en exigeant sa libération immédiate.  « Dégagez tous ! », «Éat civil et non militaire !» ; «Pas d’élections avec la bande !» ; « Algérie libre et démocratique !»…en sont des slogans brandis par les manifestants qui rejoignaient la foule tout au long de la marche.  Au cours de cette marche, des éléments de la police ont tenté de retirer l’emblème amazigh à un manifestant. Mais l’intervention pacifique de citoyens a dissuadé les services de sécurité à le faire. Des pancartes sur lesquelles on pouvait lire entre autres : «Kabyle, Arabe, Chaoui, M’zabi,  Targui…Khawa Khawa !» ; «Justice indépendante !» ; «Libérez les détenus politiques et d’opinion !» ;«Libérez les jeunes  innocents qui ont brandi l’emblème amazigh !» ont été également portés par les manifestants qui ont exprimé leu engagement de poursuivre la protestation jusqu’à la concrétisation des revendications relatives au recouvrement de toutes les libertés du citoyen et  à l’édification d’un État  de droits pour tous les Algériens.
Omar Soualah et B. Khider

Source : lecourrier-dalgerie

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here