IL PROMET DE «ROMPRE AVEC LES PRATIQUES NÉGATIVES» : Mihoubi postule pour le RND à la Présidentielle

1

Les membres du Conseil national du Rassemblement national démocratique (RND) ont approuvé, hier, à l’unanimité, la candidature de leur secrétaire général par intérim, Azzedine Mihoubi, à l’élection présidentielle du 12 décembre prochain.
C’est à l’issue de la 7è session ordinaire de l’instance du parti dirigé par l’ex-ministre de la Culture, qui s’est réunie hier à l’hôtel El Riadh, à Alger, que Mihoubi a annoncé officiellement sa candidature aux élections du 12 décembre pour représenter le RND. En effet, l’ex-ministre sous le Président déchu, Bouteflika, a affirmé que sa candidature entre dans le cadre de la «rupture avec les pratiques négatives ». Dans le même sillage Azzedine Mihoubi a déclaré que « l’application des articles 7 et 8 de la Constitution, réclamée par le peuple, passe inévitablement par les urnes ».
Le SG du RND voit en cette élection présidentielle une solution qui épargnerait le pays de l’anarchie et du chaos. « Le peuple commence à prendre conscience de l’importance de ces élections », déclare-t-il. « C’est la seule voie pour la concrétisation de la volonté populaire », affirme-t-il aussi dans le même sens. Pour Mihoubi, le RND contribuera de manière significative et efficace pour rehausser le niveau des débats politiques et de la concurrence durant la course à la Magistrature suprême. Il en appelle ainsi à tous les citoyens, notamment les militants politiques, à contribuer à la réussite de ce qu’il qualifie d’événement historique.
D’ores et déjà, le désormais candidat à la candidature à la présidentielle a énuméré les grandes lignes de son programme électoral. Prônant le rassemblement, Mihoubi a promis de «mettre les bases d’une Algérie nouvelle ». « Nous avons une équipe des plus brillants experts pur produit de l’école de l’Indépendance. Ils ne promettent pas le paradis, mais ils rendront au citoyen le paradis de la nation », a-t-il soutenu dans son allocution affirmant que son programme, qui répondrait aux aspirations de la jeunesse, et est basé sur le savoir. Pour rappel, le RND a procédé, il y a quelques jours, au retrait des formulaires de candidature auprès de l’Autorité nationale indépendante des élections en vue de l’annonce officielle de la candidature d’Azzedine Mihoubi.
Enfin, comme il en était d’usage avant lui pour le parti, Mihoubi a rendu hommage à l’Armée nationale populaire qui a «supporté le poids de la crise» que traverse l’Algérie avec «responsabilité» et l’histoire «le lui reconnaîtra».
Sarah Oubraham

Lire aussi  En attendant une année 2019 problématique :Le commerce extérieur presque à l’équilibre

1 COMMENTAIRE

  1. C’est lamentable ce qui arrive aux militants du Rnd ou du moins ce qui reste. Ils n’ont pas encore compris que leur parti est fini .Une dissolution est plus que salutaire pour eux et ainsi creer un autre parti sous un autre sigle .idem pour le Fln.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici